Le Canton vient à la rescousse de l’Amalgame

Yverdon-les-BainsL’État et la Ville apportent une aide exceptionnelle à la salle de concert d’Yverdon: elle touchera annuellement 50'000 francs de plus sur deux ans.

Malgré une année 2018 record en termes de fréquentation, l'Amalgame se trouve dans une situation financière compliquée.

Malgré une année 2018 record en termes de fréquentation, l'Amalgame se trouve dans une situation financière compliquée. Image: OLIVIER ALLENSPACH - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

50'000 francs de plus de subvention pour 2020 et 2021: le geste consenti par la Ville d’Yverdon et le Canton de Vaud en faveur de la salle de concert de l’Amalgame est conséquent. Pas sûr toutefois qu’il permette à l’association qui gère ce lieu incontournable de la vie culturelle yverdonnoise de joindre les deux bouts. Le G.A.M.E. (c’est son nom) avait tiré la sonnette d’alarme dès le printemps dernier en demandant une aide supplémentaire de 80'000 francs pour s’extirper d’une situation financière critique malgré le record d’affluence enregistré en 2018. «Il faut être honnête. Nous avons toujours dit que nous pourrions composer avec 60'000 francs», relève la présidente de l’association G.A.M.E., Laura Lambert. La manne espérée devait essentiellement permettre d’améliorer les conditions de travail de l’équipe professionnelle qui conduit la salle.

Heures offertes

Sa vice-présidente Anita Rokitovski l’a rappelé dimanche lors du brunch de soutien de l’Amalgame: le personnel a offert par la force des choses ses heures supplémentaires, puisqu’il n’a pas été payé pour un montant équivalent à un poste à 80%.

À la suite de discussions menées entre l’association, la Municipalité d’Yverdon et le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture, un accord a été trouvé autour d’une aide exceptionnelle qui se monte à 50'000 francs. Soit 30'000 francs de la part du Canton – en plus des 10'000 qu’il octroyait déjà au club yverdonnois – et 20'000 francs de la part de la Commune, dont le soutien passe ainsi de 170'000 francs à 190'000 francs.

«Nous sommes extrêmement touchés du geste consenti, mais il est vrai que notre sentiment est tout de même partagé, parce qu’il manque 10'000 francs pour parvenir à la somme espérée», reprend Laura Lambert. Soit exactement le montant qui sépare l’aide cantonale de la manne communale supplémentaire.

N’y avait-il pas moyen de les équilibrer et d'ainsi contenter tout le monde? «Nous mettons 190'000 francs pour l’Amalgame, alors oui, si le Canton veut équilibrer les sommes, il n’y a pas de problème, répond le syndic Jean-Daniel Carrard sur le ton de la boutade. Plus sérieusement, nous remercions le Canton pour son geste qui est exceptionnel en faveur d’un des résidents importants du futur pôle culturel et sportif que la Ville souhaite créer à l’avenue des Sports 5.»

Pour Jean-Daniel Carrard, il ne faut pas perdre de vue non plus que si la Municipalité souhaite que l’Amalgame s’en sorte, elle ne peut pas non plus créer un trop grand déséquilibre dans ses aides envers les très nombreuses sociétés locales.

5100 paraphes de soutien

Quoi qu’il en soit, cette collaboration sera scellée par une convention tripartite de deux ans entre le Canton, Yverdon et le G.A.M.E. Une nouvelle négociation aura lieu quand elle arrivera à son terme. «Et durant cette période, on nous demande de trouver des solutions financières pour assurer notre budget de fonctionnement, mais nous avons déjà tourné le problème dans tous les sens et pour le moment, on ne voit pas comment le résoudre», regrette la présidente de l'association.

Alors que le Conseil des jeunes d’Yverdon doit déposer ce mardi une pétition munie de plus de 5100 paraphes intitulée «Montrons au Conseil communal la place centrale de l’Amalgame dans le panorama culturel vaudois!», les élus se pencheront, jeudi sur le budget 2020 d’Yverdon. Socialistes et Verts ont prévu de déposer un amendement visant à aider la salle. On voulait demander 42'000 francs supplémentaires, soit l’équivalent du loyer payé par le G.A.M.E. Compte tenu de l’aide qui vient d’être octroyée, on va sans doute revoir notre demande et la ramener à 22'000 francs», explique Younes Seghrouchni, coprésident des Verts yverdonnois.

Créé: 09.12.2019, 19h53

Articles en relation

Yverdon fête ses jeunes citoyens

Majorité Pour favoriser l’implication citoyenne des jeunes, la cité thermale invite ceux qui célèbrent leurs 18 ans cette année à L’Amalgame. Plus...

L’avenir de L’Amalgame déchire la gauche et la droite yverdonnoises

Culture La salle de concert demandait, en vain, une augmentation de sa subvention. Les fronts se durcissent sur l’échiquier politique. Plus...

L’Amalgame fête ses 25 ans avec un avenir en pointillé

Yverdon-les-Bains Les responsables de la salle de concert, en fête dès ce soir, craignent les conséquences d’une subvention de la Ville plafonnée. Plus...

Pas encore exsangue, l’Amalgame tire la langue

Yverdon-les-Bains Le bureau doit travailler gratis pour faire tourner la salle de concert. Une plus grande subvention est demandée par l’association. Plus...

Depuis 25 ans, l’Amalgame mélange les genres

Un club, une saison Dans les musiques actuelles, le club d'Yverdon s'est imposé comme une salle de référence, contre vents et marées Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.