Le carnaval revient aux bases, sans barbouillage

Estavayer-le-LacLes Staviacois s’apprêtent à chasser l’hiver cette fin de semaine, sans savoir quelle apparence prendront les vitrines des commerçants.

Au terme de la tournée 2018 des Barbouilleurs staviacois, des façades étaient maculées de taches et des déprédations constatées en ville.

Au terme de la tournée 2018 des Barbouilleurs staviacois, des façades étaient maculées de taches et des déprédations constatées en ville. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Le Comité de la Socarest tenait à vous informer que nous ne sommes pas responsables de cette page, ni des actes commis durant le Carnaval ou avant.» Par cet avertissement, la Socarest, société du carnaval d’Estavayer-le-Lac, a averti les Staviacois: le profil Facebook «Grib Ouilleurs», récemment mis en ligne, n’est pas lié à son organisation. Et la précision est importante car les souvenirs de l’édition 2018 sont encore dans les têtes, alors que la manifestation s’apprête à opérer un retour aux sources, ce week-end, en bleu.

«Nous prenons les choses au sérieux»

L’année dernière, dans la nuit de jeudi à vendredi, les barbouilleurs, ces individus masqués armés de pots de peinture et pinceaux pour distiller des mots et slogans humoristiques sur les devantures des commerces, avaient dépassé les bornes. Au terme de leur tournée, des façades étaient maculées de taches et des déprédations constatées en ville. À tel point que la Socarest avait dû mandater une entreprise de nettoyage et présenter ses excuses, avant même que la fête ne commence.

«Ce ne devrait pas être pareil cette année, mais notre message voulait montrer que nous prenons les choses au sérieux», explique le nouveau président d’organisation Edgar Marques Gonçalves. Si les «Grib Ouilleurs» n’ont pas répondu à nos sollicitations, ils ont lancé un sondage sur le réseau social pour un choix de slogan. Ils précisent aussi qu’«aucun texte drôle ne sera écrit sur les vitrines, seulement des dessins simples et joviaux». Pour les commerçants craintifs, ils signalent que leur vitrine pourra être nettoyée facilement. Et ils ont lancé un appel aux bons dessinateurs.

Quant au groupe des barbouilleurs, reformé en 2014 suite à une longue pause, il a été dissous. De quoi préparer une belle édition souhaite un comité regonflé à bloc. Organisée il y a dix jours, la pendaison de la Perche staviacoise a été bien suivie par la population. Elle sera brûlée dimanche en fin de journée pour clôturer la fête.

«Nous avions pu éponger nos dettes»

Côté finances, le sponsoring s’annonce positif pour un rendez-vous dont le budget s’élève à 120'000 francs. «Malgré les soucis du barbouillage de l’année dernière, nous avions pu éponger nos dettes», glisse Edgar Marques. La confiance est donc de mise pour cette 37e édition à la teinte bleutée, comme lors des premières éditions.

Place de la Chaussée, la cantine ouvrira ses portes, vendredi, par un concours de masques. Le bar de la tour de Dominicaines accueillera aussi les fêtards. Dans le sillage de la Staviacouac, la Guggenmusik locale, sept autres cliques seront de la partie lors des deux cortèges du week-end. Samedi, celui des enfants réunira quelque 300 bambins de 18 classes. Dimanche, trois équipes de chars défileront aux côtés des deux canons à confettis.

Créé: 17.02.2019, 18h58

Edgar Marques Gonçalves, président de la Socarest

Articles en relation

Plus qu’une tuile, une charpente tombe sur la tête du carnaval

Estavayer-le-Lac La tempête qui a traversé le pays mercredi a soufflé un hangar qui abritait divers véhicules de la Socarest. Plus...

Deux cortèges de carnaval malgré «Eleanor»

Estavayer-le-Lac Le charivari staviacois maintiendra son programme traditionnel, du 2 au 4 février. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.