Passer au contenu principal

Le castor perce les berges et mine le moral des paysans

Dans la région de la Broye ces mammifères se sentent comme des poissons dans l’eau, ils pullulent et donnent des sueurs froides aux paysans. La présence du castor dans les petits affluents provoque des problèmes inédits.

Au nombre de 500 en 2005, les castors seraient près de 2000 aujourd’hui en Suisse.
Au nombre de 500 en 2005, les castors seraient près de 2000 aujourd’hui en Suisse.
Corbis

Ils sont aussi sympas que discrets, les castors. Après avoir été exterminés, ces rongeurs ont été réintroduits en Suisse dès 1953. Depuis, ils sont inscrits sur la liste rouge des animaux à protéger. L’essor de cette espèce passait presque inaperçu. Or, depuis quelque temps, leur présence dans les petits cours d’eau, qu’ils colonisent de plus en plus, fait grincer des dents. Celles d’agriculteurs broyards, entre autres. A Avenches, Bussy (FR) et Domdidier (FR) notamment, ils ont récemment découvert les inconvénients du petit animal. Et cela, dans les ruisseaux de l’Arignon et celui de Coppet, qui servent à évacuer le surplus d’eau s’écoulant de l’autoroute A1.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.