Les cavaliers se mobilisent pour l'école de poneys

AvenchesRéduite en cendre lors des incendies criminels de samedi dernier dans la Broye, l'école de poneys d'Avenches sera reconstruite au plus vite, assure l'Institut équestre, au cœur d'un vaste élan de solidarité.

Samedi dernier, il ne restait que de la fumée, de la paille humide, et quelques murs de l'école de poneys d'Avenches. Cette institution réputée, victime d'un incendie intentionnel, bénéficie du soutien du milieu équestre.

Samedi dernier, il ne restait que de la fumée, de la paille humide, et quelques murs de l'école de poneys d'Avenches. Cette institution réputée, victime d'un incendie intentionnel, bénéficie du soutien du milieu équestre. Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«On va reconstruire, et le plus vite possible. Il faut montrer que ce n’est pas la terreur qui a gagné, mais nos valeurs.» Déterminé, Jean-Pierre Kratzer, directeur et fondateur de l’Institut équestre national d’Avenches, se dit touché par l’élan de solidarité qui anime depuis samedi le monde équestre suisse, mais aussi international.

Dans la nuit de vendredi à samedi, peu après minuit, les flammes ravageaient les lieux: des champs, des balles de pailles, une machine agricole, mais surtout les écuries des trotteurs et celles de l’école de poneys. Les incendies, vraisemblablement criminels, ont coûté la vie à 24 équidés. Des éleveurs et une famille ont tout perdu.

Mais la solidarité se manifeste vite. Des privés ont lancé un appel aux dons en faveur de l’école de poneys. «Ça nous servira à racheter des poneys et du matériel, précise le directeur, dont la fille est à la tête de l’école. On ne pouvait qu’accepter un tel geste de solidarité, surtout que ça touche les enfants. Ils sont très affectés. Ces poneys, c’étaient leur rêve, des compagnons, des confidents. Certains parents n’ont toujours pas osé leur dire que leur poney était mort.» Des pistes de reconstruction existent déjà. Les dons doivent permettre d’accélérer la réouverture. «On l’espère avant Noël, voire en automne. Pour la grande fête Equus helveticus, il y aura des courses de poneys», assure Jean-Pierre Kratzer, ému.

«On ne pouvait qu’accepter un tel geste de solidarité. Les enfants sont très touchés»

Le sort de la petite école de 50 élèves, qui était en pleine expansion, touche même au-delà des frontières suisses. La Fédération suédoise de trot se mobilise pour tenter de rassembler des poneys actuellement en vente. Avec l’ouverture des contingents à l’importation en octobre, ils devraient pouvoir arriver à Avenches, avance Jean-Pierre Kratzer, également directeur de la Fédération européenne de trot.

La police dit continuer son enquête et examiner plusieurs pistes. Elle souligne que l’appel à témoin est encore ouvert.

Sur place, c’est évidemment l’émotion qui domine. Mercredi soir, élèves, cavaliers et amis de l’école de poneys trotteurs étaient rassemblés au restaurant du site équestre. Là, des discours, lâcher de ballons et dépôts de bougies ont permis, notamment aux plus jeunes, d’exprimer leur douleur. Des dessins et photos ont également été laissés en souvenir des onze poneys – l’école en comptait quinze avant le sinistre – brûlés vifs dans l’incendie. Ils s’appelaient Baiper, Carmas, Tröllslanda, Quinett Mo, Jacom… ainsi que Sibelius et Bukoro, deux chevaux école qui partageaient leur écurie.

Appel aux dons (24 heures)

Créé: 20.07.2017, 18h36

Articles en relation

«J'aurais dû rentrer plus vite, voir si les chevaux étaient en vie»

Avenches Sapeur d’Avenches, Yoann Montandon est aussi palefrenier à l’IENA. Il a affronté le brasier pour sauver ses chevaux. Plus...

A un «acte de terreur», l'IENA veut opposer les valeurs du monde équestre

Avenches Malgré l'incendie qui a emporté 24 poneys et chevaux, la vie continue à l'ancien haras fédéral. Son directeur parle de reconstruction Plus...

Après les flammes d'Avenches, le monde équestre est sous le choc

Incendies dans la Broye L'enquête se poursuit après la série de sept incendies vraisemblablement criminels qui a ravagé la Broye vaudoise et fribourgeoise. A Avenches, l'Institut équestre pleure ses équidés. Plus...

Chevaux et champs brûlés par sept incendies suspects

Incendies En moins d'une heure cette nuit, sept sinistres ont enflammé la région d'Avenches. Des champs, mais aussi des édifices de l'Institut équestre national. Une vingtaine de chevaux et poneys sont morts. La police enquête. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...