Un centre oncologique se profile à Yverdon

Soins Les hôpitaux du Nord vaudois profitent de la réorganisation des soins pour dégager un étage entier dévolu au soin du cancer. Plusieurs médecins, plus de lits, le centre se veut ambulatoire et adapté à la population.

Le bâtiment

Le bâtiment "Daisy" des EHNV poursuit une reconversion dans les soins ambulatoires. Un étage entier sera dédié au regroupement des traitements et des consultations oncologiques. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En marge de leur assemblée générale, qui a eu lieu mardi, les Établissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV) ont annoncé la concentration et le développement de leurs moyens de soin du cancer sur un seul site à Yverdon.

Effectués actuellement en plusieurs lieux de la cité thermale, les soins du cancer seront regroupés d’ici à novembre dans un étage entier du bâtiment «Daisy». Selon les EHNV, c’est un véritable «centre d’oncologie» qui voit le jour dans le Nord vaudois. Les consultations sur le site de Saint-Loup seront maintenues.

D’un point de vue structurel, l’oncologie, actuellement à l’étroit dans ses locaux, libère ainsi de l’espace pour les soins aigus, que l’hôpital vise à rapatrier intégralement sur le site d’Yverdon d’ici à 2020. Cette réorganisation permettra peu à peu de consacrer la totalité de l’annexe «Daisy», encore actuellement occupée par l’administration, aux soins ambulatoires.

Pour les EHNV, l’opération va toutefois au-delà du déplacement de lits. La direction vise un meilleur flux des patients, plus d’efficacité et une meilleure occupation des places de soin. Le service passera de 12 à 19 lits et plusieurs médecins rejoindront l’équipe. La Ligue vaudoise contre le cancer aura également des locaux sur place. De plus, l’installation prévue d’un petit laboratoire permettra d’obtenir des diagnostics sanguins plus rapides.

Éloigné des soins en milieu universitaire, ce dispositif est rationnel et se veut adapté à la population dépendant des EHNV. «C’est une philosophie de soins, explique l’oncologue Pierre Hoesli. On veut privilégier un accès facile du patient au spécialiste qui va le suivre durant une longue période. Une oncologie de proximité, en quelque sorte.» Ces consultations, dont le nombre est de quelque 5000 par année à Yverdon, sont en effet en évolution. «La durée des suivis augmente, poursuit le spécialiste. Actuellement, la population compte 4% de survivants du cancer. Ce chiffre devrait au moins doubler d’ici à 2030 vu l’évolution des traitements.»

Le budget pour la réorganisation des soins oncologiques est de 3,37 millions de francs. (24 heures)

Créé: 16.05.2018, 18h44

Chiffres 2017

Selon le bilan annuel des EHNV, les soins aigus stationnaires ont été moins sollicités au cours de
2017. C’est aussi le cas ailleurs dans le canton. Cela explique en partie le déficit de 3,5 millions de francs. Les soins à domicile prenant de plus en plus d’importance, les séjours moyens en EMS sont passés de
334 jours en 2016 à 231 jours en
2017. On note aussi un total de 1031 naissances. L’emploi est de 1359,4 ETP, ce qui fait toujours des EHNV le premier employeur de la région. La direction des soins, dont les deux cadres ont été remerciés en début d’année, sera remise au concours d’ici à la fin de l’année.

Articles en relation

La direction des hôpitaux du Nord vaudois est amputée

Santé publique La direction des soins des EHNV, qui couvre Yverdon, La Vallée, Orbe et Pompaples, perd sa directrice et son adjointe. Le personnel se plaignait depuis l'an dernier d'une gestion problématique. La filière sera réorganisée. Plus...

Les EHNV doivent continuer à soigner leurs finances

Santé Les Hôpitaux du Nord vaudois ont fortement résorbé leur déficit en 2016. Mais les comptes restent dans le rouge. Plus...

Exercice de grand écart pour un directeur d'hôpital

Hôpital d'Yverdon Les eHnv s'adaptent aux nouvelles exigences de la LAMal. Jean-François Cardis fait le point sur cette mutation Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Une irlandaise remet les coucous à l'heure, publié le 18 août
Plus...