Un centre sportif régional se dessine à Grandson

UrbanismeLe projet mis à l’enquête mardi est prévu à Borné Nau. Pour 17 millions, il doit répondre aux besoins des écoles et des sociétés.

Le site de Borné Nau accueille déjà un collège depuis le milieu des années 1990.

Le site de Borné Nau accueille déjà un collège depuis le milieu des années 1990. Image: MICHEL DUPERREX - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Yverdon-les-Bains a réalisé il y a quelques années le Centre sportif des Isles, Champagne planche sur un projet de salle de gymnastique triple et Grandson a mis à l’enquête mardi un centre sportif. Il comprend des terrains extérieurs, une salle de gymnastique triple, une cafétéria et un parking de 50 places. Le périmètre a beau être restreint, ces trois infrastructures ne se feront pas d’ombre. À vrai dire, elles répondent aux conclusions d’une étude régionale conduite en 2006 avec le concours de l’Association pour le développement du Nord vaudois.

«Pour nous, l’idée avait fait suite au choix de ne pas adjoindre une salle de gymnastique au nouveau collège primaire de Fiez», explique François Payot. Un peu plus de six mois après avoir fait adopter un crédit de 900 000 francs à son Conseil pour les travaux nécessaires à engager jusqu’à l’obtention du permis de construire, le syndic de Grandson espère pouvoir demander aux élus le crédit de construction le 14 décembre prochain.

À Grandson, le futur centre sportif de Borné Nau devrait voir le jour à deux pas du collège inauguré il y a un an. Une construction prise en charge financièrement par l’Association scolaire intercommunale de Grandson et environs (ASIGE), qui a permis de regrouper l’ensemble des élèves du secondaire sur un seul et même site. «L’état de nos finances ne nous permettait pas de tout assumer. Mais le centre sportif sera, lui, essentiellement à la charge de Grandson», reprend l’édile. Pour en diminuer l’impact, la Municipalité envisage de créer une SA qui en assumerait le financement, à la manière de ce qu’avait fait la Commune d’Yverdon dans le cadre de la réalisation de la piscine couverte régionale. «Les communes de l’ASIGE en seraient actionnaires, au prorata de leur population, voire au prorata de leur population et de leur éloignement géographique», explique François Payot.

Du fait que son intérêt dépasse celui de la seule commune de Grandson, d’une part, et que le futur centre sportif ne répond pas qu’à des exigences en matière d’installations scolaires d’autre part, le projet devrait pouvoir compter avec des aides du Fonds du sport et des subventions obtenues grâce à la nouvelle loi sur l’aide au sport. Tout cela pris en compte, la SA à créer devrait encore emprunter 10,7 des 17,2 millions de francs estimés pour la réalisation du centre sportif.

Pour ce montant-là, Grandson et ses voisines disposeront donc d’infrastructures intérieures et extérieures. Soit une salle de gymnastique triple comprenant des gradins pour 350 spectateurs, une salle de musculation, une salle pour les maîtres de sport, une salle de théorie et un réfectoire avec cuisine. «Prévues pour servir 300 repas, ces infrastructures seront utilisables lors de manifestations», note le syndic. Dehors, sportifs et élèves trouveront un petit terrain de foot, un terrain en tartan pour le basket et le handball, ainsi que des installations pour l’athlétisme: une piste de course de 100 mètres, une fosse à sable pour le saut en longueur et une aire dévolue au lancer du poids.

D’autres options complémentaires ont d’ores et déjà été prises, en vue de la réalisation d’une piste finlandaise ou d’un terrain de beach-volley. En outre, le plan partiel d’affectation permettrait l’implantation d’une piscine couverte, qui n’est pour l’heure par prise en considération dans le projet. (24 heures)

Créé: 27.11.2017, 08h00

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.