Passer au contenu principal

Chabrey va devoir faire une croix sur son petit port lacustre

L’avenir du port privé réservé à une dizaine de bateaux est compté. Le Canton veut le rendre à la nature.

Par le biais de l’Association de la Grande Cariçaie, le Canton vient de mettre à l’enquête la pose d’une dizaine de blocs de rocher pour obstruer l’accès au port de Chabrey. Première étape avant une renaturation du site.
Par le biais de l’Association de la Grande Cariçaie, le Canton vient de mettre à l’enquête la pose d’une dizaine de blocs de rocher pour obstruer l’accès au port de Chabrey. Première étape avant une renaturation du site.
Jean-Paul Guinnard

«L’intérêt général l’emporte enfin.» Secrétaire de Pro Natura Vaud, Michel Bongard ne cache pas sa satisfaction. Par le biais de l’Association de la Grande Cariçaie, le Canton vient en effet de mettre à l’enquête la pose d’une dizaine de gros blocs de rocher visant à fermer définitivement le petit port de Chabrey, sur la commune de Vully-les-Lacs. Le Canton, et plus particulièrement le Département de la sécurité et de l’environnement, met ainsi un terme à plusieurs années de statu quo. «C’est une longue histoire qui mérite que l’on y mette un point final», lance Philippe Hohl, chef de la division eau de la Direction générale de l’environnement. Il s’agit d’une première étape en vue de rendre définitivement le site à la nature.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.