Le chantier de la piste de fond est bloqué

JOJ 2020Le Tribunal cantonal exige que ces travaux prévus au Chenit ne commencent pas. Selon les porteurs de projet, ils n’étaient pas prévus avant fin septembre.

Les aménagements en cours de réalisation n’ont reçu l’aval du Canton qu’à condition qu’ils restent provisoires.

Les aménagements en cours de réalisation n’ont reçu l’aval du Canton qu’à condition qu’ils restent provisoires. Image: PATRICK MARTIN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Le juge instructeur a ordonné en début d’après-midi l’arrêt immédiat des travaux sur le tracé des pistes de ski de fond projetées aux Grandes Roches. Les secteurs les plus sensibles des pâturages boisés de ce vallon magique sont ainsi préservés», s’est réjoui jeudi en deuxième partie de journée Roman Hapka. Le responsable romand de la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage est ravi de ce contretemps dans la réalisation des aménagements provisoires entrepris au Chenit en vue des Jeux olympiques de la jeunesse 2020.

Cette décision ne mettrait pas pour autant un stop aux travaux, qui ont débuté en début de semaine dernière, à la surprise des opposants au projet. Soit l’agrandissement du parking existant et la création d’une place de stockage pour la neige artificielle. Selon le municipal des Alpages et Domaines de la Commune du Chenit, Bertrand Meylan, Roman Hapka se trompe d’ailleurs dans sa terminologie. «Le juge ne nous ordonne pas d’arrêter quoi que ce soit, mais de ne pas commencer l’aménagement des pistes de ski de fond.» Pour l’heure cette décision n’impacte pas le planning du chantier. «Ces travaux sont prévus dans un deuxième temps. Ils doivent être réalisés par l’armée lors d’un cours de répétition à la fin du mois de septembre.»

«Le débat va se poursuivre. Une audience est prévue mercredi sur place»

Qu’en est-il dès lors des travaux en cours? «On est en train de les terminer et on va les poursuivre, c’est l’histoire de quelques jours», affirme Bertrand Meylan.

Les opposants ont déposé vendredi dernier un recours. Ils doutent du caractère provisoire de ces travaux, condition sine qua non au feu vert accordé par les services de l’État à la Municipalité combière. Ils considèrent dès lors de manière positive la décision tombée jeudi. «Le débat va se poursuivre. Une audience est prévue mercredi sur place», souligne le député Raphaël Mahaim, qui a déposé une interpellation sur le sujet cette semaine au Grand Conseil. (24 heures)

Créé: 30.08.2018, 19h23

Articles en relation

Malaise persistant autour d'installations «provisoires»

Jeux olympiques de la jeunesse Pour l’heure les travaux continuent au Chenit en vue des JOJ. Mais les opposants estiment que les dommages causés seront irréparables. Plus...

Les travaux pour les JOJ avancent. Pour l’instant

Le Chenit Le Tribunal a décidé de ne pas geler les aménagements en vue des Jeux. Mais demande des précisions aux autorités. Plus...

«Les JOJ ne justifient pas l’octroi de passe-droits»

Site protégé Deux ONG s’insurgent contre des aménagements pour le ski de fond. Les autorités jurent qu’ils sont temporaires. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.