Chassée de Sion, la formation d’aviation 14 a pris ses quartiers à la base de Payerne

ArméeSuite à la fermeture de l’aérodrome de Sion aux vols militaires, la formation d’aviation 14 est désormais stationnée dans la Broye.

L’étendard de la Base aérienne 14 a été présenté aux soldats lundi.

L’étendard de la Base aérienne 14 a été présenté aux soldats lundi. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Bien que la troupe ait changé de nom pour devenir la formation d’aviation 14, intégrée à la Base aérienne 11 de Payerne dans le cadre du développement de l’armée, c’est l’étendard de la Base aérienne 14 qui a été présenté aux soldats, lundi. «Car l’attachement à cet étendard est encore fort», relève le colonel EMG Pierre de Goumoëns, commandant de cette troupe de milice, qui a débuté son cours de répétition à Payerne, suite à la dissolution de la Base aérienne de Sion à fin 2017.

Pour la première fois, ces quelque 600 hommes sont stationnés dans la Broye, comme ils l’étaient en Valais par le passé. «Au niveau des missions à effectuer, elles restent les mêmes, poursuit le commandant. Par contre, à Sion, je prenais, le temps du cours de répétition, les clés de la base aérienne, laquelle passait sous mon contrôle. À Payerne, la formation d’aviation 14 doit s’intégrer dans une base aérienne professionnelle, qui poursuivra ses missions en parallèle, avec notamment des vols d’hélicoptère ou la police aérienne.»

Dès la fin de la première semaine du cours, l’escadre d’aviation 14 engagera ses F/A-18 Hornet, selon l’horaire étendu allant de 8h à 18h. Des vols de nuit sont aussi prévus les lundis 23 et 30 avril, si la météo le permet. Le groupe aérodrome 14 garantira quant à lui le support et la logistique pour assurer les engagements et missions exigés. Le service de sécurité et de surveillance de la base aérienne sera renforcé par la compagnie de sûreté 14.

Le cours de répétition engendrera une augmentation sensible de la circulation autour de l’aérodrome et le long de la Petite-Glâne. Il sera suivi en mai par celui de la formation d’aviation 11, traditionnellement basée à Payerne. Quant à la formation de transport aérien 1 sur hélicoptères, son cours de répétition est prévu en septembre. (24 heures)

Créé: 16.04.2018, 19h00

Articles en relation

Le troc qui profitera aux Vaudois, mais pas aux Valaisans

Armée Ueli Maurer veut réduire les infrastructures militaires. En jeu, des places d’armes et des aérodromes. Plus...

L'armée va investir gros dans son aérodrome de Payerne

Broye 74 millions de francs seront injectés pour construire un nouveau Centre des opérations coiffé d’une tour de contrôle. Les pilotes disent merci. Plus...

Payerne aura bien son centre de lutte contre le feu

Armée La base aérienne accueillera Phénix, un centre spécialisé dans la lutte contre les incendies d’aéronefs. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.