Passer au contenu principal

Le «chemin de glace» a séduit les Yverdonnois

Le parcours de 300 mètres sur la place Pestalozzi a attiré les familles. L’infrastructure pourrait être remontée.

Le syndic Jean-Daniel Carrard dit avoir assisté, depuis son bureau, à des moments de partage «assez magiques».
Le syndic Jean-Daniel Carrard dit avoir assisté, depuis son bureau, à des moments de partage «assez magiques».
JEAN-PAUL GUINNARD

Présenté comme une activité qui n’aurait lieu que durant les Jeux olympiques de la jeunesse, le «chemin de glace» pourrait bien faire son retour sur la place Pestalozzi l’hiver prochain. En effet, ce sentier de 300 mètres qui a fait glisser petits et grands durant tout le mois de janvier affiche un bilan réjouissant. D’après la Ville d’Yverdon, 750 écoliers et 2800 curieux ont usé les lames de leurs patins sur le parcours issu de la petite patinoire qui est installée au cœur du centre historique depuis plusieurs années dans le cadre du marché de Noël.

«Cette offre a super bien marché, se réjouit Jean-Daniel Carrard, syndic de la cité thermale en charge du Service des sports. Il y a plusieurs phénomènes pour l’expliquer. D’abord, en janvier, il ne se passe plus grand-chose sur l’espace public. La population est donc friande de ce qui est proposé. Il y a aussi le côté familial et ludique de cette activité qui a notamment réuni les parents et les enfants.»

L’édile de la deuxième cité du canton dit avoir assisté, depuis son bureau, à des moments de partage «assez magiques»: «Plusieurs classes d’école, des gens de passage, des enfants en situation de handicap en train de jouer avec d’autres enfants… Cette activité sportive gratuite (NDLR: à la condition d’avoir ses propres patins) a rassemblé beaucoup de monde.»

Fort de son apparent succès, l’infrastructure sera-t-elle remontée l’année prochaine? «C’est évidemment très tentant, reprend Jean-Daniel Carrard. J’ai demandé à mon service de regarder comment cela serait envisageable. Le projet, s’il y en a un, passera par une décision municipale.»

Toujours selon le syndic, la Ville a dû débourser environ 45'000 francs pour son chemin gelé. «En comparaison avec des manifestations plus courtes qui nous coûtent plus cher, c’est de l'argent bien investi.» En outre, concernant la consommation d’énergie de cette patinoire améliorée «unique en Suisse», Jean-Daniel Carrard assure qu’elle n’a rien «d’extravaguant»: «On reste dans ce qui se fait habituellement dans le domaine de cette activité de saison.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.