Cinq communes pour former Verdières

Broye fribourgeoiseLe processus de fusion avance pour Cugy, Fétigny, Les Montets, Ménières et Nuvilly. Le projet a été présenté à la population qui votera le 14 juin.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les contours des communes de la Broye ne cessent de se redessiner avec les nombreuses fusions effectives ou prévues dans la région. Cette semaine, ce sont les détails de l’union entre Cugy, Fétigny, Les Montets, Ménières et Nuvilly qui ont été présentés à la population.

La future commune fribourgeoise – qui s’étalera sur près de 33 km2 entre Payerne, Estavayer-le-Lac et Valbroye – comptera environ 4500 habitants. Le nom de la nouvelle entité a été dévoilé lors de cette séance menée par les cinq syndics, le préfet, Christophe Chardonnens, et la conseillère d’Etat Marie Garnier: il s’agit de Verdières. «C’est le nom d’une forêt qui domine les communes, indique Nadia Savary, syndique de Cugy. C’est un nom déjà connu des habitants, les réactions ont été plutôt positives.»

Les armoiries seront quasi semblables à celles de Nuvilly, avec cinq étoiles au lieu de trois sur la bannière qui barre le drapeau rayé bleu et blanc.

Au niveau politique, Verdières sera dirigée par un Exécutif composé de sept conseillers communaux, deux de Cugy, un de Fétigny, un de Ménières, deux des Montets et un de Nuvilly. Le Corps délibérant comprendra 50 conseillers généraux. Le siège administratif de la future commune sera situé aux Montets et aucun employé des services existants ne sera licencié. De même pour les salariés des services techniques, dont les locaux seront basés à Cugy.

Le taux d’imposition fixé pour la commune de Verdières sera de 85%. Parmi les cinq communes concernées, seule Les Montets a actuellement un taux d’imposition plus bas (77,4%). Les citoyens des quatre autres communes verront donc leurs impôts baisser.

Cette première séance d’information a réuni plus de 300 personnes. «Les réactions étaient plutôt positives, mais on relativise, explique Nadia Savary. C’est la première séance que nous organisons, les gens ne réagissent pas forcément immédiatement. Je pense qu’on pourra mieux sentir la tendance en avril.» Les cinq syndics mèneront, chacun dans leur village, une nouvelle réunion le 21 avril.

Les citoyens se prononceront sur cette fusion le 14 juin. Si elle voit le jour, cette commune sera, dès le 1er janvier 2017 la 12e du canton de Fribourg en termes de population.

Créé: 27.02.2015, 10h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.