Cinquante nuances de confettis amoureux

Estavayer-le-LacUne soirée spéciale couples pour la Saint-Valentin, puis deux cortèges rythmeront le carnaval, ce week-end.

La Staviacois s'apprêtent à chasser l'hiver avec leur carnaval, du 14 au 16 février.

La Staviacois s'apprêtent à chasser l'hiver avec leur carnaval, du 14 au 16 février. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Saint-Valentin oblige, les couples seront à l’honneur, ce vendredi 14 février à l’ouverture du Carnaval d’Estavayer. Après la capture des Autorités communales pour la remise des clés de la ville et la présentation des comte et comtesse de l’année, une catégorie du concours de masques leur sera spécialement réservée.

«Pour la suite du week-end, le programme s’annonce standard avec un cortège des enfants le samedi et une parade carnavalesque avec plusieurs nouveaux chars le dimanche», présente Edgar Marques, coprésident d’une manifestation dont le budget s’élève à 120'000 francs. Pour des raisons de sécurité, la Socarest, qui organise l’événement, fera payer une thune l’entrée sous la cantine le samedi.

Avant de voir huit Guggenmusik envahir la cité médiévale sous le thème «Cinquante nuances de confettis», l’ambiance carnavalesque déferle déjà sur Estavayer depuis quelques jours. Journal de carnaval, le «Barboutzet» est sorti de presse samedi dernier et fait d’Éric Chassot, favori à la syndicature, l’homme de l’année. Tout en lançant des pistes pour le futur de la pisciculture, le canard fait aussi la nécrologie de l’actuel syndic, André Losey, dit «Dédé La Lose», qualifiant sa démission de seule bonne décision de son mandat. Tout cela probablement à cause de l’antenne 5G logée dans le clocher de la Collégiale.

«Nous avons contrôlé tous les écrits et la tournée sera surveillée par le comité»

Des barbouilleurs devraient aussi donner à la ville son grimage carnavalesque, la nuit de jeudi à vendredi. «Nous avons contrôlé tous les écrits et la tournée sera surveillée par le comité», conclut Edgar Marques en guise de rappel des déprédations de 2018.

Créé: 13.02.2020, 11h41

Articles en relation

Le carnaval revient aux bases, sans barbouillage

Estavayer-le-Lac Les Staviacois s’apprêtent à chasser l’hiver cette fin de semaine, sans savoir quelle apparence prendront les vitrines des commerçants. Plus...

Plus qu’une tuile, une charpente tombe sur la tête du carnaval

Estavayer-le-Lac La tempête qui a traversé le pays mercredi a soufflé un hangar qui abritait divers véhicules de la Socarest. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.