Passer au contenu principal

Le Collectif pour la culture expulsé plus vite que prévu

La police est intervenue ce lundi sur l’ancien site Reuge dont une annexe était à nouveau squattée depuis un mois.

Les derniers militants ont entonné Bella Ciao alors que deux activistes étaient emmenés par les forces de l'ordre.
Les derniers militants ont entonné Bella Ciao alors que deux activistes étaient emmenés par les forces de l'ordre.
JORDAN HERTIG / JOURNAL DE SAINTE-CROIX

«Les flics nous avaient donné jusqu’à mardi, à la suite d’un dépôt de plainte, pour décider si nous quittions les lieux que nous occupons depuis fin décembre», explique ce lundi après-midi Ondine, une des permanentes du Collectif pour la culture. Les forces de l’ordre ont débarqué vingt-quatre heures plus tôt pour déloger l’organisation qui s’est installée il y a un mois dans une annexe de l’ancienne usine Reuge, propriété de l’homme d’affaires Jürg Stäubli. Ou plutôt réinstallée sur ce site qu’elle avait déjà occupé de novembre à mi-décembre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.