Passer au contenu principal

Un collectif culturel menacé d’expulsion

L’association hésite à se lancer dans un bras de fer avec le propriétaire de l’ancien site Reuge.

Ondine est l'une des permanentes du Collectif pour la culture, sur le site de Sainte-Croix.
Ondine est l'une des permanentes du Collectif pour la culture, sur le site de Sainte-Croix.
Christian Brun

L’association Collectif pour la culture est de retour depuis décembre aux abords de l’immense bâtiment délaissé par l’entreprise Reuge, à Sainte-Croix (lire Un collectif squatte l’ancien site Reuge de Sainte-Croix). Du moins jusqu’à mardi. «Nous avons reçu jeudi une ordonnance du tribunal, explique Ondine, une permanente présente sur le site. On nous somme de quitter la dépendance de la friche dont nous avons pris soin durant plusieurs semaines alors que nous n’avons pas pu nous faire entendre par un tribunal ou par le propriétaire, Jürg Stäubli.»

À Moutier, le projet de l’association, baptisé «Le Pantographe», avait été reconnu d’utilité publique par le Canton de Berne. Une manifestation de soutien est prévue ce week-end. «On ne sait pas encore si on va rester», reprend Ondine. Jürg Stäubli n’était pas disponible pour répondre à nos questions.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.