Passer au contenu principal

«Les communes peinaient à nous faire confiance»

Ad interim jusqu’ici, Jean-François Cardis prend officiellement la tête des EHNV (Etablissements hospitaliers du Nord vaudois). Interview.

Jean-François Cardis a été nommé, à 44 ans, directeur des établissements hospitaliers du Nord vaudois. Depuis un an, il assurait l’intérim avec deux collègues, Pascal Cotter et Bertrand Vuilleumier.
Jean-François Cardis a été nommé, à 44 ans, directeur des établissements hospitaliers du Nord vaudois. Depuis un an, il assurait l’intérim avec deux collègues, Pascal Cotter et Bertrand Vuilleumier.
OLIVIER ALLENSPACH

En mars 2014, Robert Paul Meier, quittait subitement ses fonctions de directeur des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV), à la stupéfaction de tous. Un triumvirat – composé de Pascal Cotter, Bertrand Vuilleumier et Jean-François Cardis – avait alors immédiatement pris la relève, assurant la direction des établissements hospitaliers ad interim pendant un an, jusqu’au 14 avril dernier. A cette date, Jean-François Cardis a été officiellement nommé à ce poste par le comité général des EHNV. Depuis douze ans, cet ancien infirmier à l’Hôpital de Saint-Loup, habitant Orbe depuis plus de vingt ans, cumule les formations. Celle en gestion hospitalière lui a permis de prendre la direction des soins de ces établissements en 2009. Il était donc tout désigné pour assumer, seul, la tête des cinq sites hospitaliers.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.