Passer au contenu principal

«Il a fait de sa compagne sa chose, son objet sexuel»

Le Ministère public requiert 8 ans de prison et 10 d’exclusion du territoire contre le prévenu, qui nie les accusations les plus graves pesant contre lui.

Image d'illustration.
Image d'illustration.
Keystone

«Une nuit de juin 2018, Alfredo* a sodomisé de force sa compagne à quatre reprises, tonne la procureure, Florence Jolliet. Ces quatre sodomies, suivies à chaque fois de fellations elles aussi imposées, ont fait vomir la victime à réitérées reprises. Notamment dans le lit de leur appartement de Concise, où l’accusé lui a ensuite dit de dormir. La cruauté doit être retenue.» Le Ministère public, la défense et l’accusation ont bataillé, mardi matin, autour du cas d’un travailleur intérimaire italien de 36 ans, qui séjourne à la prison du Bois-Mermet pour motifs de sûreté depuis 14 mois. Cet enfant d’Yverdon est visé par une longue liste d’accusations. Elle lui vaut d’être déféré devant la Cour criminelle du Nord vaudois depuis lundi.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.