Comptes payernois à nouveau positifs

PayerneLe chef-lieu broyard présente pour la cinquième fois en six ans un excédent de revenus.

Le municipal Eric Küng se réjouit de constater que Payerne est à même d'assumer tous les investissements prévus au plan de législature.

Le municipal Eric Küng se réjouit de constater que Payerne est à même d'assumer tous les investissements prévus au plan de législature. Image: JEAN-PAUL GUINNARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les années se suivent et se ressemblent pour les finances payernoises. Le chef-lieu broyard commence la nouvelle législature comme il avait terminé la précédente. En annonçant lundi matin un excédent de revenus de 56 923 francs (sur un total de 46,45 millions) alors qu’elle avait prévu un déficit de 2,1 millions de francs, la Municipalité présente donc pour la cinquième fois en six ans – seul 2013 a fait exception – des comptes dans le noir.

«Ce bon résultat est surtout dû à des recettes conjoncturelles et non structurelles», précise le «ministre» des finances, Eric Küng. Droits de successions et donations, biens comptabilisés sur des ventes de terrain ainsi qu’un retour péréquatif expliquent notamment le résultat.

«La Commune est capable d’assumer ses charges et tous les investissements prévus au plan de législature»

Autres motifs de satisfaction: la dette bancaire a encore baissé et ne se monte plus qu’à 36 millions. Ce qui signifie qu’elle se situe en dessous de 1000 francs par habitant, alors qu’elle s’élevait à 7972 francs en 2001. «La Commune est capable d’assumer ses charges et tous les investissements prévus au plan de législature. Nous espérons maintenant que les plans de quartier en passe d’être réalisés nous permettront d’augmenter notre masse d’impôt sur les personnes physiques.»

C’est peut-être là que se situe le bémol de la situation financière payernoise. «La valeur du point d’impôt est de 24 fr. 85, sensiblement plus bas que la moyenne cantonale, qui se situe à 43 francs», souligne la syndique Christelle Luisier. (24 heures)

Créé: 15.05.2017, 19h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...