La cause du chien Chalom pourrait aller à Strasbourg

YverdonSelon le Tribunal fédéral, le chien doit être piqué comme l’a demandé l’Office vétérinaire. Son maître hésite à faire recours à la Cour européenne des droits de l’homme.

Le chien Chalom

Le chien Chalom Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le sort de Chalom, un mâle de race hovawart âgé de 7?ans, est peut-être scellé. Il devrait être euthanasié comme le demande l’Office vétérinaire cantonal depuis 2012. Mais c’est sans compter sur la détermination de son maître, résolu à ne pas abandonner son animal à un si triste sort.

«Mon client est très déçu, commente Me Alix de Courten. Il m’a demandé d’examiner les chances de succès d’un recours auprès de la Cour européenne des droits de l’homme. Nous sommes en train d’étudier cette possibilité. Nous avons au minimum trente jours devant nous pour prendre une décision.» Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal explique: «Tant que la décision n’est pas exécutoire, je ne peux rien mettre en œuvre. J’attends donc la décision du propriétaire de recourir ou non.»

L’affaire remonte à octobre 2009, lorsque l’animal griffe une première fois, par jeu semble-t-il, des fillettes. En mai 2010, Chalom, encore endolori après une intervention, pince le bras de l’épouse de son propriétaire, domicilié à Yverdon. En septembre de la même année, il s’en prend au bras d’un sous-locataire de son maître venu le chercher alors qu’il mangeait. Il récidive plus gravement deux ans plus tard. La victime, hospitalisée pour des blessures au visage et aux mains, porte plainte.

Séquestré depuis juillet 2012, Chalom a déjà été condamné par l’Office vétérinaire cantonal. Son maître fait recours (24?heures du 28 mai 2014), mais vient d’être débouté par le Tribunal fédéral. Le placement de Chalom auprès d’un couple zurichois, comme proposé par le propriétaire n’a pas été accepté. Le cas ira-t-il jusqu’à Strasbourg? Alix de Courten y réfléchit. (24 heures)

Créé: 29.01.2015, 17h59

Articles en relation

Effet suspensif accordé dans l'affaire du chien Chalom

Tribunal fédéral Avant de se prononcer sur le fond concernant la demande par le canton de Vaud d'euthanasier le chien Chalom, jugé dangereux, le Tribunal fédéral octroie l'effet suspensif. Les défenseurs de l'animal se déclarent satisfaits. Plus...

La vie du chien Chalom est entre les mains des juges du Tribunal fédéral

Vaud Une avocate lausannoise se bat pour sauver le?hovawart d’un habitant d’Yverdon. Sa dernière chance est le recours au TF Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.