Passer au contenu principal

Un conseiller biologiste est à l’origine du parc éolien de Vallorbe

Il y a huit ans, René Gfeller déposait une motion en faveur de l’énergie éolienne, prémices du parc Sur Grati.

CHRISTIAN BRUN

S’il y a un conseiller communal qui a suivi intensément le vote en faveur des éoliennes du parc Sur?Grati, le 21 avril dernier, c’est bien lui. Dans la grande salle du Casino de Vallorbe, René Gfeller (60?ans) écoutait avec intérêt les débats sur le vote de sa commune, de Vaulion et de Premier sur la levée des oppositions au Plan partiel d’affectation (PPA) au projet éolien. Et pour cause: ce professeur de biologie au Gymnase de la Cité, à Lausanne, est l’auteur de la motion qui a débouché sur ce parc de six hélices sur un pâturage entre les vallées de l’Orbe et du Nozon.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.