Coronaide.ch, la plateforme nationale «made in Grandson»

EntraideAfin de simplifier les contacts entre personnes offrant et demandant de l'aide, un jeune Vaudois a lancé son site en trois jours.

Plus efficace que belle, l'interface de la plateforme d'entraide se veut la plus claire possible.

Plus efficace que belle, l'interface de la plateforme d'entraide se veut la plus claire possible. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La solidarité, c’est magnifique, mais pas facile de s’y retrouver entre tous ces groupes d’entraide qui fleurissent sur les réseaux. Par région, par ville, voire par quartier, personnes dans le besoin et personnes désirant proposer de l’aide postent à tout va sans forcément réussir à se trouver. Intrigué par un reportage sur le sujet à la RTS dimanche 15 mars, un jeune développeur de logiciels de Grandson décide de créer sa propre plateforme.

Peu d'heures de sommeil

«Je me suis mis au travail direct et coronaide.ch était en ligne mercredi matin, explique Loris G. (ndlr: il ne désire pas que son nom soit divulgué), avant d’ajouter: «C’est vrai, je n’ai pas beaucoup dormi.» Sa démarche est totalement désintéressée. «Je vois surgir ici et là d’autres plateformes portant le logo de diverses entreprises. Pire, certaines utilisent ce système pour recueillir les données des personnes inscrites à des fins commerciales. Mon but à moi est de simplifier les démarches au maximum et de donner mon savoir-faire à la cause.»

Coûts réduits

Avant de se lancer, le jeune entrepreneur s’est rapidement renseigné pour savoir s’il existait un site similaire sur le marché suisse. «Il y a une plateforme alémanique, hilf-jetzt.ch, qui regroupe toutes les initiatives WhatsApp ou Facebook. Elle emploie des modérateurs pour faire le lien et souhaite engager quatre personnes . Ce qui veut dire qu’elle doit rapidement trouver plusieurs milliers de francs pour assurer leurs salaires. Ma solution centralise le tout et les informations qui s’y trouvent ne proviennent que de sources officielles. J’aimerais à terme que cette plateforme devienne un projet open source, ouvert à tous pour d’autres actions de ce type.»

Hypersimple d'utilisation

Plus efficace que jolie — «Je vais retravailler l’interface dès que j’ai un moment» — la plateforme est simplissime d’utilisation. La page d’accueil sépare les personnes qui recherchent un service de celles qui désirent aider. Puis on s’inscrit en donnant un minimum d’informations et on se trouve grâce à une carte. Les aidants peuvent préciser les horaires auxquels ils sont disponibles et quel genre de service ils aimeraient donner. Née dans le canton de Vaud, la plateforme d’entraide est déjà trilingue et fonctionne à l’échelon national. Mieux encore: elle intéresse la Grande-Bretagne.

Exportée en Angleterre?

«J’ai reçu énormément d’aide, au niveau des traductions notamment, et ça fait chaud au cœur, explique-t-il. Les retours aussi sont très positifs: je crois que les gens en ont marre que les groupes d’entraide servent de plus en plus à échanger des vidéos humoristiques! J’ai été contacté par un Genevois qui a de la famille en Angleterre qui aimerait en lancer une plateforme similaire chez eux. C’est super. Moi, ça ne me pose aucun problème de tout leur donner tel quel: la plateforme est adaptable partout. Et, une nouvelle fois, je veux faire ce que je peux pour aider les gens. Je ne recherche ni salaire ni reconnaissance.»

Créé: 26.03.2020, 12h14

Articles en relation

À Missy, la jeunesse fait les courses, la commune fait la banque

Solidarité Dans le cadre de la pandémie de coronavirus, commune et jeunesse proposent aux personnes dans le besoin de faire leurs courses à crédit. Plus...

Solidarité inédite entre la Ville de Nyon et ses habitants

Entraide La Commune collabore avec un groupe de citoyens qui a créé une carte interactive permettant aux personnes confinées de localiser des bénévoles et des services. Plus...

«S’il n’y a pas de solidarité maintenant, il faut fermer l’humanité»

Communauté Les initiatives d’entraide fleurissent pour soulager la vie pratique en ces temps de pandémie Plus...

Vaud réorganise l’aide sociale et «psy»

Coronavirus Un dispositif est mis en place pour assurer les prestations sociales. Le soutien psychologique est renforcé. Plus...

Yverdon fait les courses et la banque pour les personnes vulnérables

Depuis lundi, les plus de 65 ans et les personnes vulnérables peuvent composer le 024/423-68-00 pour commander des produits de première nécessité. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.