Coup de jeune pour la piscine quinquagénaire

Moudon Les installations du Grand-Pré ont vieilli, de gros travaux sont à prévoir dans les prochaines années.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Inaugurée le premier juillet 1960, la piscine du Grand-Pré à Moudon prend de l'âge. Les derniers gros investissements datent d'il y a plus de vingt ans. Le Conseil communal a accepté à une large majorité mardi soir l’octroi d’un crédit d’étude de 45'000 fr. destiné notamment à établir un inventaire des interventions indispensables pour assurer la sécurité et le confort des baigneurs, ainsi que le respect des normes actuelles.

Une seconde demande de crédit pour les travaux proprement dits devrait être soumise au Conseil en automne, car une partie d'entre eux devraient être réalisée avant l’ouverture de la saison 2015. «Le budget pour l’ensemble des travaux pourrait se monter à 900'000 fr.», a indiqué Chantal Gaillet, dans le rapport de la commission chargée d’étudier la demande de crédit.

La piscine, qui a enregistré 30'000 entrées en 2013, est gérée par une société coopérative. La Municipalité a rappelé mardi que sans le soutien de la Commune, ces installations ne pourraient rester ouvertes.

Créé: 25.06.2014, 21h26

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.