Le courant passera-t-il entre Yverdon et Genève?

Énergies Pour réaliser sa transition énergétique, la Ville souhaite s’associer avec les Services industriels de la Cité de Calvin.

Vue aérienne de la station d'épuration d'Yverdon. (A-)

Vue aérienne de la station d'épuration d'Yverdon. (A-) Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En pleine transition énergétique, la Ville d’Yverdon souhaite s’associer aux Services industriels de Genève (SIG) pour mener à bien ses différents projets thermiques. «Une nécessité pour la commune qui doit trouver de l’argent pour ses investissements», argumente le syndic, Jean-Daniel Carrard.

Pour mémoire, la cité thermale a développé plusieurs projets de chauffage à distance ces dernières années: la boucle LOTUS qui dessert le Grand Hôtel et Centre thermal ainsi que l’hôpital, ainsi que celle qui exploite depuis fin octobre les rejets thermiques de la STEP pour alimenter le Collège des Rives et les bâtiments communaux situés à proximité. «Avec la boucle SANTAL démarrée cette année, qui alimentera les bâtiments situés à Y-Parc et le long de l’axe principal d’agglomération (ndlr: la route de contournement), nous avons fait tout ce qui était possible pour accélérer les investissements dans les énergies renouvelables, explique le syndic. Nous avons toutefois encore des projets pour lesquels nous devons trouver des investisseurs.»

Car les ambitions de la deuxième ville du canton sont à la hauteur des travaux qui l’attendent. Elle souhaite réduire la consommation énergétique globale par habitant de 43% par rapport à celle de l’an 2000. «On veut aussi réduire la consommation électrique par habitant de 13% et les émissions de gaz à effet de serre de 54%, reprend Jean-Daniel Carrard. Nous voulons, en outre, que 30% des besoins énergétiques de la commune soient couverts par des ressources renouvelables locales.»

Alternative au mazout

Pour se rapprocher de ses objectifs, la Municipalité va demander au Conseil communal l’autorisation de créer une entité juridique indépendante, dont la Ville détiendrait 79,9% du capital, en s’associant avec les SIG qui en détiendraient donc 20,1%. «La configuration d’Yverdon est favorable au développement de réseaux thermiques, indique Pierre Dessemontet, municipal des Énergies. Ceux-ci seront alimentés en chaleur ou en froid à partir de ressources disponibles via des systèmes tels que des pompes à chaleur, des chaudières à gaz naturel ou à bois. C’est une bonne alternative au mazout. Mais elle nécessite un investissement de plusieurs millions de francs. À nous, ensuite, de séduire les propriétaires fonciers.»

Il faudra convaincre l’organe délibérant de lui laisser créer la société anonyme qui serait dotée d’un capital de départ de 11,8 millions de francs. Ce dernier serait constitué des apports en nature des installations de chauffage à distance existantes ainsi que d’une part de «cash» de chacun des partenaires. «Le Conseil communal se prononcera en février ou en mars, annonce le syndic. La Municipalité espère qu’il la soutiendra. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec les SIG, un énergéticien hautement qualifié et en mains publiques.»

Quant au directeur des Services industriels de Genève, il ne cache pas son enthousiasme. Même s’il tient à rassurer: «Nous ne venons pas en conquérants, confie Christian Brunier. Ce qui nous intéresse, c’est d’être les meilleurs sur notre territoire. Pas d’empiéter sur le canton de Vaud. Cependant, c’est une très belle opportunité de renforcer nos liens opérationnels.»

Créé: 05.12.2019, 20h10

Articles en relation

Avec ses eaux usées, Yverdon va chauffer tout un quartier

Energie Yverdon se lance dans un projet majeur: réchauffer le futur quartier Gare-Lac, un ensemble de 3800 habitants au nord de la gare, à distance et avec l'énergie dégagée par sa station d'épuration. Plus...

La Cité thermale invente le chauffage aux eaux usées

Yverdon-les-Bains Le deuxième réseau de chauffage à distance va recourir aux eaux tièdes de la step. Plus...

Yverdon inaugure son chauffage à distance

Energie L’hôpital, le Grand Hôtel et les Bains se partagent une installation qui permet de réduire de 22% leurs émissions de CO2. Plus...

Les chaudes promesses du sous-sol vaudois

Energie Le cadastre rendu public par l’État révèle le potentiel de la géothermie profonde: elle pourrait combler une bonne partie des besoins thermiques de 43 communes du Plateau. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.