Une course décalée réunit vélos rétro et bonne bouffe

Yverdon-les-BainsPédaler sur des vélos d’avant 1987: tel est le concept de la VYVE, une course tout public mise sur pied par des fanas de petite reine.

Les organisateurs de la troisième édition de la VYVE ont préparé deux parcours de 34 et 49 kilomètres dont le départ et l’arrivée sont prévus au Parc des Rives.

Les organisateurs de la troisième édition de la VYVE ont préparé deux parcours de 34 et 49 kilomètres dont le départ et l’arrivée sont prévus au Parc des Rives. Image: VYVE - DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pédaler, se ravitailler et prendre du bon temps. En trois étapes très résumées, c’est sans doute la meilleure façon de décrire la VYVE, course de vélo alternative «inventée» par deux fanas yverdonnois de petite reine, dont la troisième édition aura lieu le 16 juin au départ du Parc des Rives.

Mais attention les vélos, pour Jérôme Pilloud et Markus Baertschi, la course ne doit pas être chronométrée: ce n’est pas l’esprit. Et dans l’idéal, la bicyclette doit être dépourvue de tout accessoire moderne, VYVE étant l’acronyme de Vintage Yverdon Vélo. À ce propos, les organisateurs ont trouvé un repère temporel: 1987. «C’est à la fois précis et un peu arbitraire, expliquent les deux compères. Avant cette date, le levier de vitesse n’était pas fixé au guidon, il était encore monté sur le cadre. C’est ce détail qu’on a retenu». Autre précision technique, les pédales peuvent être équipées de cale-pieds, mais pas de clips à chaussures.

«On veut justement le rendre accessible à tout un chacun»

Vous l’aurez compris, la manifestation se veut décalée. C’est d’ailleurs l’un des maîtres mots des organisateurs qui évoquent comme source d’inspiration l’Eroica italienne, créée en 1997 en Toscane pour faire revivre l’époque bénie des duels acharnés que se livraient Gino Bartali et Fausto Coppi.

Pour ajouter au singularisme de leur initiative, ils apprécient que les participants revêtent des tenues d’un autre temps. «Quand on roule, on est des fans de la laine mérinos, avec laquelle les maillots de cyclisme étaient faits. Ça tient chaud et ça respire bien», sourit Jérôme Pilloud.

Un goût que ne partagent pas forcément les femmes. Raison pour laquelle elles peuvent enfiler des costumes évoquant plus ou moins l’époque de l’entre-deux-guerres ou du début des Trente Glorieuses: robes à pois, escarpins, socquettes et fichus pour tenir les cheveux. «Si le cyclisme peut paraître masculin et sportif de prime abord, avec notre manifestation on veut justement le rendre accessible à tout un chacun», souligne-t-il.

Plaisir à partager

L’idée leur est venue en pédalant dans la région. «On éprouvait tellement de plaisir qu’on a eu envie de le partager autour d’un événement fédérateur de générations», reprend-il. En 2016, la première édition a rassemblé juste leurs familles et quelques copains. L’année dernière, ils ont élargi un peu le cercle et c’est une soixantaine de personnes qui se sont retrouvées sur la ligne de départ. Le 16 juin, ils en espèrent une centaine, afin de répondre à leur réelle volonté d’ouverture.

Leur idée est aussi de faire découvrir la beauté si proche des paysages de la région. «Il suffit souvent de s’écarter juste un peu des routes habituelles pour se retrouver dans des coins extraordinaires», poursuit Markus Baertschi.

Deux boucles permettent de s’en rendre compte: la Classic (une trentaine de kilomètres) et l’Ambitieuse (49 km). Toutes deux disposent d’un point de ravitaillement commun à Saint-Christophe, un hameau situé entre Champvent et Rances. Mais ce n’est pas là que les participants à cette randonnée sportive trouveront des barres de céréales vitaminées et des gourdes énergisantes. Ils auront plutôt à disposition de bons produits du terroir, des chaises longues pour reposer leurs mollets et de la musique live pour oublier un instant le bruit spécifique et monotone de la chaîne sur le dérailleur. Le tout compris dans les frais d’inscription.

Cette pause gastronomique distingue du reste la VYVE d’autres courses cyclotouristiques du même genre. Tout comme l’ambiance festive qui attend les participants à l’arrivée à La Dérivée, la manifestation ayant lieu le week-end d’ouverture de ce lieu d’animations estivales.


VYVE le 16 juin dès 10h30 au Parc des Rives d’Yverdon, devant La Dérivée. Départ à 13h. Inscription (jusqu’au 12 juin) obligatoire: www.vyve.ch (24 heures)

Créé: 30.05.2018, 07h40

Articles en relation

Moudon sera la capitale européenne du vélo-trial

Nord vaudois-Broye Les 20 et 21 juillet, les titres européens de vélo-trial seront attribués au terme d’une épreuve en plein cœur de la cité broyarde. Plus...

Pédaler de par le vaste monde

Voyager à vélo Partir en vacances à vélo, c’est tendance. Les agences de voyages voient la demande exploser. Plus...

«Quand j’enroule du bitume à vélo, j’ai l’impression de lire»

Jean-Acier Danès pédale pour les écrivains français ou suisses. Un guide à suivre dans Bicyclettres. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 21 septembre 2018.
(Image: Valott) Plus...