Le Creux-du-Van va être en partie fermé au public

Jura vaudoisVaud et Neuchâtel sortent leur plan pour protéger le cirque rocheux contre l’afflux massif de VTT et de randonneurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aller au Creux-du-Van et admirer ses falaises. Une escale incontournable pour les amoureux de la nature dans l’arc jurassien. Le site rocheux, situé à la frontière entre Vaud et Neuchâtel, attire plus de 20'000 visiteurs par mois en été. Une pression massive qu’il faut canaliser pour éviter de détruire ce site naturel classé. Les cantons de Vaud et de Neuchâtel ont mis à l’enquête, vendredi, un plan commun de préservation du site.

Plus question, désormais, de passer n’importe où avec son deux-roues. Ni de randonner librement sur la falaise. «Un seul chemin sera réservé aux VTT et certains tronçons du sentier longeant la falaise seront fermés aux randonneurs», confirme Franco Ciardo, biologiste à la Direction générale de l’environnement (DGE). Il s’agit de préserver la flore au-dessus du cirque. D’autres mesures forceront les exploitants agricoles à cultiver les prairies voisines de façon moins intensive, contre indemnités.

«Vaud et Neuchâtel sortent leur plan pour protéger le cirque rocheux contre l’afflux massif de VTT et de randonneurs»

Ce plan de protection avait fait l’objet d’une consultation publique au début de l’année. Plus de 40 remarques avaient été récoltées sur Neuchâtel et une trentaine sur Vaud. Les débats ont été particulièrement vifs sur la partie neuchâteloise, où se situent des auberges et infrastructures touristiques. «Nous avons tenu compte des visions différentes des protecteurs de la nature, des milieux du tourisme et de l’agriculture pour arriver à un compromis», note Franco Ciardo. La conseillère d’État Jacqueline de Quattro, cheffe du Territoire et de l’Environnement, affirme que «le but de la démarche n’est pas de mettre le Creux-du-Van sous cloche, mais de préciser des règles d’usage équilibrées pour tous les usagers afin que les intérêts touristiques, agricoles et environnementaux puissent cohabiter».

Les organisations environnementales n’excluent pas de faire recours contre ce compromis. Le WWF indique qu’il va soigneusement «étudier le dossier» avant toute décision. «Nous serons très attentifs aux mesures pour l’exploitation des prairies et la préservation de la flore, qui est unique au bord de la falaise», indique Michel Bongard, secrétaire exécutif de Pro Natura Vaud.

Prométerre (l’association vaudoise de défense des métiers de la terre) se dit déçue par le plan: «Les remarques que nous avions faites n’ont pas été prises en compte. Le plan introduit des restrictions difficiles à respecter pour les agriculteurs, avec des règles différentes selon les zones», déplore Christian Aeberhard, adjoint à la direction de Prométerre. Les associations ont jusqu’au 18 décembre pour faire opposition

Créé: 17.11.2017, 20h01

Articles en relation

Panorama de discorde au Creux-du-Van

Protection Objet de longues négociations, le plan intercantonal de gestion de ce bijou naturel ne fait pas l’unanimité. Plus...

Un plan intercantonal pour protéger le Creux-du-Van

Nature Vaud et Neuchâtel mettent en consultation une série de mesures pour mieux préserver le fameux site jurassien. Plus...

Un père se donne la mort avec ses deux enfants au Creux-du-Van

Drame Vendredi matin, quatre corps ont été retrouvés au pied des falaises du Creux-du-Van, dont celui d’un père qui s’est suicidé avec ses jeunes enfants. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.