Cudrefin refuse la hausse des impôts

RéférendumLa population s’est opposée à l’augmentation du taux d’imposition de 59 à 64 points.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La population de Cudrefin désavoue son Conseil communal. Dimanche, les citoyens ont refusé, par référendum, la hausse du taux d’imposition de 59 à 64 points, acceptée en août dernier par leur parlement. Le non l’emporte avec 303 voix contre 228 pour le oui, tandis que le taux de participation s’élève à 49,7%.

«Je suis pleinement satisfait. Comme on le dit: ce qui devait arriver arriva», réagit Pierre Hauser, à la tête du comité référendaire. En plénum, ce dernier avait déjà proposé le référendum obligatoire, estimant que la population devait pouvoir se prononcer. Sa requête refusée, il était parti à la récolte aux signatures. «Nous ne sommes pas totalement fermés à une augmentation du taux d’imposition mais elle doit être argumentée et raisonnable», souligne-t-il.

Un syndic «dégouté»

En face, les autorités affirment qu’elle est déjà nécessaire pour faire face à d’importants investissements. «Ce refus va péjorer beaucoup de choses. La création d’appartements adaptés, d’une crèche et les projets concernant la caserne des pompiers et les infrastructures sportives devront être mis de côté», déplore le syndic Thierry Schneiter, se disant «extrêmement déçu voire dégoûté». Pierre Hauser ne croit pas à cet argument. «Le budget 2018 a été présenté et l’argent a déjà été dépensé sans que ces projets ne soient présentés».

Désormais, la Municipalité hésite entre revenir avec la même proposition à l’automne ou achever la législature sans toucher au taux d’imposition. Pourquoi ne pas avoir opté pour une hausse plus progressive? «Nous voulions procéder en deux phases mais la Commission des finances nous a suggéré d’augmenter en une fois, répond Thierry Schneiter. Surtout, même à 64 points, cela resterait un taux relativement bas.» Le syndic argue également qu’un tel taux permettrait à sa Commune de bénéficier de la péréquation plutôt que d’y contribuer. Des arguments que les citoyens et le Conseil communal n’ont pas perçus de la même manière. (24 heures)

Créé: 08.04.2018, 14h34

Articles en relation

Un référendum est lancé contre le taux d’imposition

Cudrefin La hausse de cinq points décidée en août dernier est contestée par un conseiller communal. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.