Deux amoureux du goût reprennent la Grenette à Yverdon

RestaurationFermé depuis peu, le Restaurant de l’Hôtel de Ville rouvrira en mars. A sa tête, les patrons de la boulangerie-chocolaterie Gerber Wyss.

Séverin Gerber et Grégory Wyss ont installé leur boulangerie-chocolaterie à la rue du Four en août 2017. En mars, ils reprendront sous leur enseigne le restaurant La Grenette

Séverin Gerber et Grégory Wyss ont installé leur boulangerie-chocolaterie à la rue du Four en août 2017. En mars, ils reprendront sous leur enseigne le restaurant La Grenette Image: MARCEL GILLIÉRON

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Amis dans la vie, complémentaires dans le métier, l’artisan boulanger Séverin Gerber et l’artisan chocolatier Grégory Wyss vont diversifier leur activité. Et sans avoir à quitter le cœur historique d’Yverdon-les-Bains, où ils ont lancé leur première affaire en août 2017.

Un peu plus de deux ans après l’ouverture d’une boulangerie-chocolaterie rue du Four 15, les deux complices ont en effet annoncé jeudi qu’ils allaient reprendre parallèlement, dès le mois de mars et sous leur enseigne, le Restaurant de l’Hôtel de Ville, installé treize numéros en amont dans la même artère de la vieille ville.

«Depuis notre rencontre, sous l’égide de Philippe Rochat à l’Hôtel de Ville de Crissier, nous avons toujours voulu développer des projets ensemble», explique Grégory Wyss. L’exploitation d’un restaurant faisait partie du menu, même s’ils n’imaginaient pas s’y atteler si vite. «Mais quand La Grenette (ndlr: l’autre nom de cet établissement public fermé depuis quelques semaines) s’est libérée, à deux pas de notre boulangerie-chocolaterie, on s’est dit que c’était une opportunité à saisir, qu’il faut prendre les choses quand elles arrivent et que nous pourrions mettre en place de belles synergies entre nos deux adresses», poursuit Séverin Gerber. L’histoire leur donne d’emblée raison, puisque ces deux anciennes bâtisses ont un temps été intimement liées. La Grenette, comme son nom l’indique, a en effet été le grenier d’Yverdon, alors que le four banal de la ville se trouvait à l’endroit même de leur boulangerie-chocolaterie.

Du fait maison

En développant leur activité dans un autre domaine des métiers de bouche, les deux associés ne vont pas renier un principe qui leur est cher au point de l’ériger en credo, en marque de fabrique: faire maison le plus possible, avec des matières premières locales et bios de valeur, pour lesquelles ils n’hésitent pas à mettre le prix. Leur restaurant proposera ainsi une cuisine de brasserie chic. «Authentique et sans trop de chichis», ajoutent-ils. «On apprécie la gastronomie, professionnellement comme à titre privé. Quand on mange dehors, on aime retrouver dans notre assiette le goût de ce qui est annoncé sur la carte et celui du produit de base du plat.»

Pour mener à bien ce nouveau défi, ces deux passionnés vont s’assurer les services d’une brigade de service et de cuisine. En tout, une dizaine de postes. «Sans oublier le pâtissier, parce que trop souvent dans les établissements publics, les desserts ne sont pas maison. Et nous voulons vraiment proposer des plats concoctés ici de A à Z», explique Grégory Wyss.

Aujourd’hui, des bâches opaques obstruent la vue sur l’intérieur de La Grenette. Elles masquent les travaux de rafraîchissement qui vont être conduits dans la salle. «Nous avons envie de changer, afin d’éviter les comparaisons avec ce qu’il y avait avant. En y amenant du bois, du fer forgé et du cuivre, pour que cela soit à la fois brut et chaleureux, nous voulons que le client retrouve notre identité», précise Séverin Gerber.

Créé: 08.11.2019, 08h56

Articles en relation

Une Grenette flambant neuve rouvre ses portes

Restauration Avec plus d’un mois de retard, les rénovations du restaurant yverdonnois sont terminées. Les clients sont revenus nombreux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.