Passer au contenu principal

Deux ans de prison pour avoir secoué un bébé

La nounou doit en outre s'acquitter de 115 000 francs à titre de réparation du tort moral.

La maman de jour ne s'est pas présentée à son procès. Elle serait au Portugal.
La maman de jour ne s'est pas présentée à son procès. Elle serait au Portugal.

Le Tribunal d’arrondissement de la Broye et du Nord vaudois a rendu son verdict jeudi. La nounou, qui avait secoué plusieurs secondes durant la petite Clara* en 2014 alors âgée de 4 mois, est condamnée à une peine privative de liberté de 24 mois. Depuis les faits, la fillette yverdonnoise est lourdement handicapée: elle boîte et peine notamment à utiliser sa main gauche. Le Tribunal estime donc que la maman de jour s’est rendue coupable de lésions corporelles graves. Elle devra en outre s’acquitter, au total, de 115 000 francs à titre de réparation du tort moral et ne peut plus exercer la profession de maman de jour pendant cinq ans.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.