Deux expos lèvent le voile sur l’histoire de la gym

JubilésLa FSG La Sagne fête ses 150 ans, la FSG Grandson ses 125. Toutes deux témoignent de leur riche passé via une multitude d’objets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

C’est un immense pan de l’histoire de la gymnastique vaudoise qui se dévoile depuis samedi dans le Nord vaudois. La FSG Grandson et la FSG La Sagne fêtent cette année leur 125e et 150e anniversaire. Fondées respectivement en 1893 et 1868, elles ont toutes deux monté une exposition riche en documents qui retracent leurs florissantes aventures sociosportives. Elles se tiennent à la Maison des Terroirs pour la première, au Musée des arts et sciences et au CIMA pour la seconde.

Un quart de siècle sépare les premiers exercices physiques des Cabis de ceux des Grandsonnois. Sur les bas de Sainte-Croix, la FSG La Sagne a vu le jour à une époque où la gymnastique en était à ses balbutiements. La Société cantonale vaudoise de gymnastique (ancêtre de l’Association cantonale vaudoise de gymnastique, ACVG) voit le jour en 1858. Les sociétés de Lausanne, Yverdon, Sainte-Croix (aujourd’hui disparue), Morges et Nyon en sont membres fondateurs.

Elle ne compte qu’une dizaine de sociétés quand La Sagne rejoint ses rangs. «Sainte-Croix avait déjà sa société, mais il y existait un clivage social entre nos deux villages, qui font pourtant partie de la même commune. Eux, c’était plutôt des bourgeois et des patrons, alors qu’à La Sagne on était plus ouvriers», explique Serge Hertig, président d’honneur. Cette rivalité n’empêche pas les gymnastes «du bas» de bénéficier un temps des infrastructures et des moniteurs «d’en haut». «Mais, en 1881, on fait construire notre local, plus grand que le leur et en dur. Du coup, les sportifs sainte-crix viennent s’y entraîner pendant l’hiver», reprend-il

Gym et armée

En 1893, la création de la FSG Grandson intervient dans une période où la gym est en pleine expansion. La Constitution fédérale de 1874 impose deux heures hebdomadaires de gymnastique aux garçons dès 10 ans. «Une décision prise pour former la jeunesse, à des fins militaires», explique Grégory Quin, historien à l’Institut des sciences des sports de l’Unil et responsable de la communication de l’ACVG. Si 38 sections sont répertoriées en 1899, plus de la moitié des 118 sociétés actuelles sont nées avant 1910.

«Il faudra attendre 1982 pour que les femmes puissent concourir lors de la Fête cantonale de gymnastique»

Ce lien entre sport et armée est du reste l’un des deux axes de l’exposition qu’Olivier Reymond a accrochée à la Maison des Terroirs de Grandson. «Le second se penche sur l’intégration des femmes dans ce monde d’abord exclusivement masculin», souligne celui qui est aussi président du comité d’organisation du 125e anniversaire. À Grandson, mais aussi à La Sagne et dans les autres sociétés, leur arrivée est due à la Seconde Guerre mondiale, qui prive les sociétés de leurs membres masculins, mobilisés aux frontières. «Mais il faudra attendre 1982 pour que les femmes puissent concourir lors de la Fête cantonale de gymnastique», reprend-il.

Les deux expositions sont l’occasion de découvrir des objets qui témoignent de la vie de ces deux sociétés. En noir-blanc et couleur, en 2D et 3D. On y apprend par exemple que les gymnastes ont patienté jusqu’aux années 1970 pour pouvoir porter des tenues aux couleurs de leur choix. Jusqu’alors, le code imposait le blanc aux hommes et le bleu aux femmes. Au vu de certains choix opérés par la suite, on a le droit de penser que la tradition avait du bon. (24 heures)

Créé: 06.05.2018, 17h28

En quelques dates

1832 Fondation de la Société fédérale de gymnastique et première Fête fédérale à Aarau

1835 À Lausanne, la première société vaudoise voit le jour. Elle disparaît en 1866

1850 La section d’Yverdon-Ancienne est créée

1851 Première Fête cantonale à Lausanne

1858 Le Veveysan Paul Ceresole devient le premier président de la Société cantonale de gymnastique

1868 La FSG La Sagne est créée le 7 juin. Eugène Junod la préside

1871 Première soirée annuelle organisée par une société, à Yverdon

1893 La FSG Grandson voit le jour, présidée par Victor Braillard

1925 Une Association vaudoise de gymnastique féminine est créée. À sa tête, un homme: Ernest Hartmann

Expositions

SG La Sagne: du 4 mai au 16 septembre au Musée des arts et sciences et au CIMA.

SG Grandson: du 4 mai au 1er juillet à la Maison des Terroirs.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 19 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...