Passer au contenu principal

Deux fois plus de vélos en libre-service

La Ville ne roulera plus dans la roue de PubliBike. Elle opte pour un nouveau système dont elle confie le guidon à sa filière Mobilité.

Le nombre de stations - et de vélos - va augmenter à partir de l'année prochaine à Yverdon-les-Bains.
Le nombre de stations - et de vélos - va augmenter à partir de l'année prochaine à Yverdon-les-Bains.
JEAN-PAUL GUINNARD - A

Les adeptes yverdonnois de vélo en libre-service devront s’abstenir de pédaler du 20 décembre au 6 janvier. Mais pour la bonne cause, puisque c’est le temps dont la Ville d’Yverdon a besoin pour faire basculer son offre de cycles à la demande du réseau PubliBike à un système qu'elle juge plus flexible.

Les autorités ont en effet décidé de ne pas renouveler le partenariat qui les lie depuis dix ans à la filière de CarPostal, alors qu’elles souhaitent moderniser leur réseau de vélos en libre-service. «Leurs réponses n’étaient pas forcément à la hauteur de nos souhaits de développement», indique le syndic, Jean-Daniel Carrard. Tout en faisant appel à des acteurs locaux, elles en confient le guidon à la filière Mobilité de la Ville.

Pour les aspects techniques et pratiques, cette dernière pourra toujours compter sur l’appui de VLSolidaire, un atelier actif dans la réinsertion professionnelle et sociale géré par Caritas Vaud et, c’est nouveau, sur le magasin yverdonnois Version Originale Cycles. Ce sont eux qui assureront le service du nouveau matériel roulant acquis par la Ville auprès du fabricant suisse de vélos MTB Cycletech.

«Nous aurons deux fois plus de vélos pour un budget à peine plus élevé». Jean-Daniel Carrard Syndic

Comme c’est déjà le cas dans plusieurs villes de Suisse et d’Europe, la location se fera au moyen de l’application mobile Donkey Republic. En quelques clics, les usagers pourront obtenir un vélo à la minute, avec ou sans abonnements, sachant que ces derniers offrent de sérieux avantages à leurs détenteurs. L’application est d’ores et déjà disponible sur les principales plateformes de téléchargement.

Ce changement s’accompagne d’une amélioration de l’offre. Ainsi, une dizaine de stations seront ajoutées dans le courant de l’année prochaine, qui porteront le nombre de vélos à 110. «Soit deux fois plus qu’aujourd’hui pour un budget un peu plus élevé», complète le syndic. Et le réseau s’étendra à compter de 2021, vélos et stations devant être amenés dans des quartiers d’habitation peu desservis actuellement.

Rendez-vous donc pour l’Épiphanie, puisque c’est le jour des Rois que la petite reine en libre accès reprendra du service.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.