Deux fontaines historiques se feront face à Payerne

Broye vaudoiseLa cité broyarde souhaite poursuivre le réaménagement de son centre historique en déplaçant deux fontaines classées.

Située à proximité du Café du Marché, la fontaine des Serruriers sera déplacée de quelques mètres.

Située à proximité du Café du Marché, la fontaine des Serruriers sera déplacée de quelques mètres. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Les deux fontaines vont se regarder à nouveau. La symbolique est belle en vue de la réfection prochaine de la place du Marché.» Syndique de Payerne, Christelle Luisier Brodard a présenté vendredi un nouveau pas franchi par la Commune dans les travaux de mise en valeur du centre historique. Un crédit de 416'500 francs est sollicité auprès du Conseil communal pour le déplacement et la restauration des fontaines de la place du Marché et de leurs deux statues de bannerets.

L’abbatiale est bordée de deux fontaines surmontées de statues au cours du XVIe siècle. Après avoir été déplacée en plusieurs endroits de la ville, la fontaine dite des Serruriers est voisine du Café du Marché depuis plus de 100 ans. Elle est classée en note 2 au recensement architectural. Celle dite du Banneret, au nord du temple paroissial, est classée en note 1, soit un objet d’intérêt national. Sa statue en pierre calcaire jaune de Neuchâtel se trouve depuis 2012 dans l’atelier du restaurateur bernois Richard Wyss, la Municipalité de l’époque l’ayant fait démonter en raison de son fort état de détérioration.

Un peu d’histoire
«Si Payerne abrite ces deux fontaines avec statues de bannerets, elle le doit à son lien de combourgeoisie qui l’unissait à Berne, sous l’Ancien Régime», rappelle le municipal André Bersier, en charge du dossier. Ainsi, plutôt que l’autorité soit appliquée par un gouverneur bernois, un avoyer était élu parmi les bourgeois de la localité avec comme fonction première celle de chef de la justice. Dans l’église paroissiale voisine de l’abbatiale, Payerne élisait également un banneret, qui détenait les sceaux et les clés de la ville (ndlr: d’où la notion de fontaine des Serruriers). Dès 1536, sa fonction devenait réellement importante, puisqu’il était encore président du Conseil et de la chambre d’appel, chef de la police et participait aussi à la chambre des comptes.

«Dans le cadre des travaux de réaménagement de la place du Marché, la Municipalité souhaite déplacer ces deux bassins pour des raisons différentes», a annoncé André Bersier. La fontaine du Banneret va ainsi retrouver son emplacement initial, au centre de la place du Marché (voir infographie ci-dessous). Cette nouvelle implantation permettra ainsi de délimiter la future zone piétonne du secteur. Il est piquant de noter que quand le bassin avait été accolé à l’église paroissiale, sa position visait à améliorer la circulation, alors que désormais il devra la réduire. Sur décision d’un collège d’experts, la fontaine sera à nouveau surmontée de sa sculpture originelle, une fois que Richard Wyss aura terminé ses travaux de consolidation.

Pour voir l'infographie en grand, cliquez ici.

La fontaine des Serruriers, quant à elle, sera déplacée de quelques mètres pour permettre la construction d’une future extension du Café du Marché (lire en encadré). Comme c’est le cas depuis au moins 1950, elle sera toujours surmontée d’une copie de son banneret d’origine. Cette statue originelle restera, quant à elle, exposée dans la salle du Banneret de l’Hôtel de Ville.

Faire vivre la place
L’objectif municipal étant de faire revivre la place du Marché à l’issue du chantier, diverses mesures ont été prises auprès des organisateurs locaux de manifestations. «Malgré le déplacement de la fontaine des Serruriers, qui réduit la place disponible, le Red Pigs Festival devrait ainsi pouvoir revenir à cet endroit et y installer sa grande scène», précise la syndique. D’ailleurs, les travaux de requalification de la place devraient prochainement être mis à l’enquête publique, l’examen préalable auprès du Canton venant de se terminer. (24 heures)

Créé: 02.02.2018, 22h14

La fontaine du Banneret, qui jouxte l'abbatiale de Payerne, est classée en note 1. (Image: SÉBASTIEN GALLIKER)

Vers un ascenseur pour lier deux places

Ce déplacement de fontaines permet à la Municipalité de répondre à certaines questions qui étaient en suspens l’automne dernier quand le Conseil communal a validé un crédit de 7,7 millions de francs pour la valorisation du site. Durant le premier semestre 2018, un autre crédit concernant le secteur devrait encore être sollicité par l’Exécutif. Il permettra de revoir la terrasse du Café du Marché en y installant une importante véranda et d’installer un ascenseur entre la place du Marché et la place Paray-le-Monial. L’aménagement de ce nouveau passage avait été évoqué lors de l’enquête participative auprès de la population, réalisée fin 2016.

Mais la Section monuments et sites du Canton ne voulait pas entendre parler de la possibilité de couvrir cette esplanade. Sauf que cette terrasse a été occupée par le passé par d’anciennes granges. Un argument qui semble avoir convaincu l’instance de surveillance du patrimoine bâti de suivre la Commune dans ses vues.

Articles en relation

L'abbatiale veut jouer dans la cour des grands du tourisme

Payerne Un crédit de 8,1 millions de francs a été validé pour la mise en valeur de l’édifice avec un nouveau concept muséographique. Plus...

Les voitures à l’abbatiale, c’est bientôt fini

Payerne Les véhicules seront interdits sur la place du Marché et 63 places de parc vont disparaître. Des compensations sont prévues. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.