Passer au contenu principal

Deux tourbières de la vallée de Joux ont été renaturées avec succès

Deux haut-marais du Chenit et du Lieu retrouvent leur dynamique naturelle grâce aux travaux conduits par le Canton.

Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Jean-Paul Guinnard
Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Jean-Paul Guinnard
Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Présentation de la revitalisation des hauts-marais de la Vallée de Joux, d' importance nationale.
Jean-Paul Guinnard
1 / 9

C’est une balade au milieu d’un espace naturel d’importance nationale qu’a proposée le Département du territoire et de l’environnement, vendredi matin, à la vallée de Joux. «Et une balade qui va nous faire remonter plus de 10 000 ans en arrière, à l’époque de la dernière glaciation», a précisé la conseillère d’Etat Jacqueline de Quattro, chaussures tout-terrain aux pieds. Cette balade sur sol spongieux était d’abord l’occasion de montrer le bilan très positif de travaux de revitalisation d’envergure conduits par la Direction générale de l’environnement sur deux tourbières: la sagne du Séchey, sur la commune du Lieu, et la sagne du Campe, sur la commune du Chenit.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.