Double démission socialiste à Moudon

PolitiqueMinoritaire au Conseil, la gauche pourrait perdre deux sièges à l’Exécutif, où elle est majoritaire, à la suite du renoncement de Michèle Pidoux-Jorand et Olivier Barraud.

Michèle Pidoux-Jorand et Olivier Barraud quitteront leur poste poste à la Municipalité de Moudon au 31 janvier.

Michèle Pidoux-Jorand et Olivier Barraud quitteront leur poste poste à la Municipalité de Moudon au 31 janvier. Image: DR / JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rien n’avait filtré lors de la séance du Conseil communal, mardi soir. C’est le lendemain que le microcosme politique moudonnois a appris la démission de deux des trois municipaux socialistes en place. Celle d’Olivier Barraud était attendue depuis le printemps et sa nomination à la tête de l’Office cantonal de l’AI, dit «La Broye» dans son édition de jeudi. Et ce sont aussi des motifs professionnels qu’invoque Michèle Pidoux-Jorand pour expliquer son retrait soudain qui a surpris les Moudonnois.

«C’est non sans regret que je quitte ce job passionnant, confie la future secrétaire municipale de Forel/Lavaux. Mais cette fonction ne m’aurait pas laissé le temps d’assumer mes fonctions de municipale.» La responsable du dicastère des Services industriels (entre autres) et son collègue en charge des Finances ont annoncé ensemble une décision qui prendra effet le 31 janvier, afin d’éviter la tenue de deux scrutins en peu de temps.

Leur décision met en tout cas en danger le basculement vers la gauche opéré par la Municipalité lors des élections de 2016. Bien que largement minoritaire au sein de l’organe délibérant – 21 sièges y compris les 4 occupés par des Verts sur les 54 du Conseil communal –, la gauche en occupe 4 sur 7 (3 PS et 1 Vert) à l’Exécutif. Cette double démission pourrait-elle permettre au PLR (2 sièges) et à l’Entente moudonnoise (1 siège) de renverser la vapeur? Il semble qu’il soit trop tôt pour le dire. «La stratégie que nous adopterons est une décision qui revient au parti, pas à moi seul», explique Roger Müller. Pour le président du PLR moudonnois, «tout est donc ouvert». «Il faut voir si nous avons des candidats. Et aussi discuter avec l’Entente moudonnoise.» Dont le président, Michel Bula, n’en dit pas davantage: «Rien n’est arrêté, tout est possible.»

Et à gauche? Avec quatre conseillers et un municipal, il paraît logique que les Verts ne cherchent pas à briguer un deuxième fauteuil. Restent les principaux concernés qui, par la voix de leur président de section, Christophe Gertsch, expriment d’abord leurs regrets. «Je suis évidemment déçu de perdre deux personnes compétentes et appréciées de tous bords, même si je comprends leur décision de par les opportunités professionnelles qui se sont présentées.» Logiquement, au vu des circonstances, le PS s’avance un peu plus sur la stratégie à adopter en vue de cette double échéance. «Ce sera décidé en assemblée, mais le but est de ne pas perdre ces deux sièges. Nous sommes motivés, nous devrions donc trouver des membres partants, mais je peux dire à 99% que nous présenterons deux candidats.»

Créé: 14.11.2019, 19h02

Articles en relation

Le renouveau du centre-ville de Moudon est lancé

Aménagement Le Conseil communal a validé deux crédits pour la requalification des fonderies et le réaménagement de son centre-ville. Plus...

Un bowling pourrait doper l’offre de loisirs à Moudon

Broye Le projet de bâtiment multifonction à l’enquête depuis samedi comprend aussi un restaurant et de nombreux dépôts-ateliers. Plus...

Les vieux bus de Moudon ne seront pas évacués pour le moment

Patrimoine L’association RetroBus a-t-elle recouru contre la décision municipale d’évacuer ses véhicules stationnés dehors? La syndique affirme que oui. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...