Polémique autour d'une vidéo de porcs maltraités

La PrazLa fondation MART a diffusé mercredi une nouvelle vidéo tournée dans une porcherie. L'éleveur conteste et pourrait porter plainte.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: KEYSTONE

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les images sont assez sordides: des porcs qui se pressent dans un hangar sombre, qui lèchent et mordillent la queue et l’arrière-train ensanglanté d’un congénère. «La vidéo a été tournée samedi, dimanche et lundi soir, à La Praz, dans une porcherie de la famille Annen (ndlr.: l’un des plus gros producteurs du canton)», affirme Kate Amiguet.

La directrice de la fondation MART (Mouvement pour les animaux et le respect de la terre) s’indigne que dimanche soir, au moment où elle était embusquée à La Praz, la RTS diffusait un reportage sur des porcheries mises en cause en septembre 2016. Conclusion de l’émission: depuis, tout est rentré dans l’ordre.

«Le vétérinaire cantonal doit prendre ses responsabilités et effectuer des contrôles inopinés sans les annoncer à l’avance», exige Kate Amiguet. Et de militer en faveur de sanctions sévères, allant jusqu’à l’interdiction de détenir des animaux contre les éleveurs récidivistes.

Joint au téléphone, l’éleveur Willy Annen est indigné. «J’ai appris mardi que Madame Amiguet venait de passer au Service vétérinaire cantonal pour déposer une dénonciation. Des inspecteurs se sont rendus à La Praz et ont constaté que tout était en ordre.» L’exploitant peine à croire que la vidéo ait été tournée dans une de ses porcheries. «J’envisage de déposer plainte. Cette dame doit cesser. Elle doit nous laisser faire notre travail.»

Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal, confirme: «La porcherie de La Praz a été inspectée en septembre et décembre 2016, en janvier et avril 2017, ainsi que mardi, sans révéler un manque de soins aux animaux.» Après l’affaire de septembre 2016, toutes les exploitations Annen ont été inspectées, précise Giovanni Peduto. Des mesures de mise en conformité ont été ordonnées dans certains cas et toutes les infractions ont été dénoncées pénalement.

«De manière générale, précise le vétérinaire cantonal, la surveillance des porcheries a été renforcée dans le canton. Plus d’une centaine d’inspections ont été réalisées au premier semestre 2017, soit le double de celles effectuées en 2015.» Un quart des contrôles ont débouché sur des mesures administratives et cinq cas ont été dénoncés pénalement. Giovanni Peduto précise que la majorité de ces visites se font sans annonce préalable.

Régissant dans un communiqué à cette nouvelle vidéo du MART, les Verts vaudois s’indignent que «rien ne semble avoir changé depuis un an». Rappelant qu’ils étaient déjà intervenus auprès du Conseil d’Etat, ils entendent remonter au front afin d’exiger un renforcement des contrôles dans les porcheries.

En septembre 2016, la fondation MART avait diffusé une vidéo accablante tournée dans trois porcheries du Gros-de-Vaud. L’indignation publique avait amené Migros et Coop à suspendre leurs achats de porcs auprès de ces éleveurs. En janvier 2017, Kate Amiguet avait récidivé avec les photos d’une vache morte dans une étable de Vugelles-La Mothe. La militante dénonce depuis plusieurs années les élevages industriels et la consommation de viande en général. (24 heures)

Créé: 09.08.2017, 11h50

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Les excès de zèle de Corsier pour naturaliser un étranger, paru le 25 juillet
(Image: Bénédicte) Plus...