Passer au contenu principal

L’échelle à chat controversée a été retirée

L’artiste Jan Reymond a abdiqué: son échelle en colimaçon a disparu de la cour du Cloître.

Fin de l’affaire clochemerlesque qui a nourri les conversations à Romainmôtier et sur les réseaux sociaux. L’échelle à chat haute de 4,6 mètres installée sans autorisation ce printemps contre la façade de la Porterie a été retirée mardi dernier.

Propriétaire et «protectrice» du bâtiment – ainsi que de plusieurs autres dans la cour du Cloître de l’abbatiale – la Fondation de Romainmôtier exigeait le retrait de l’ouvrage, estimant qu’il dénaturait le site clunisien classé. Econduit une première fois en 2014, le créateur de l’échelle, Jan Reymond, a pris soin d’utiliser, pour sa nouvelle tentative, des matériaux (noyer, chêne et acier) permettant une meilleure intégration dans la cour. A l’origine, son initiative devait juste permettre à son chat Eliott de sortir de l’appartement. Il en a fait le symbole d’une lutte contre «la muséification d’un espace de vie sociale et artistique». Une pétition pour le maintien de l’échelle avait recueilli 800 signatures.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.