Les élus d’Yverdon jouent à leur tour la transparence

Deniers publicsLa deuxième ville du canton publie ses frais et avantages de fonction. Aucun scandale en vue, mais des questions sur les délégations.

Les membres de la Municipalité d'Yverdon révèlent leurs frais et avantages de fonction. Verdict ? Des chiffres modestes. Le débat sur les jetons touchés dans les différentes instances où la Ville est représentée est par contre rouvert.

Les membres de la Municipalité d'Yverdon révèlent leurs frais et avantages de fonction. Verdict ? Des chiffres modestes. Le débat sur les jetons touchés dans les différentes instances où la Ville est représentée est par contre rouvert. Image: Olivier Allenspach (A)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Visiblement pas d’affaire Maudet à Yverdon-les-Bains. Avec un soin poussé du détail, l’Exécutif a communiqué ses frais et système d’indemnités. Une opération de transparence globalement saluée par la classe politique locale.

«On a voulu faire une photographie et elle est très intéressante, également pour nous, commente le syndic, Jean-Daniel Carrard (PLR). Nous avons publié le rapport in extenso, la transparence est totale. On considère ces frais comme raisonnables. Pas ceux d’une ville aux réseaux internationaux mais une grande ville de province», sourit l’édile. Les voyages officiels figurent au budget, notamment un saut en Sicile, au printemps 2017, d’une délégation yverdonnoise élargie aux conjoints.

Cliquez sur l'infographie pour l'agrandir

Le budget justement, évaluait à 3,1 millions (en 2017) le «coût» de la Municipalité. Dans les grandes lignes, les deniers publics assument, en plus du salaire fixe des municipaux (le syndic est le seul du canton, en dehors du collège lausannois, à être occupé à 100%, les autres municipaux sont à 60%). En tout 900'000 francs, si on se fie au budget. S’y ajoute toutefois une série de compléments, que voici.

Un forfait de «frais de représentation» couvrant aussi les «frais professionnels divers» a été fixé en 2006. La Ville considère qu’ils comprennent des vêtements de représentations, du papier ou cartouche d’imprimantes à domicile, etc. Ce forfait est de 12'000 francs par an pour le syndic, 9000 francs pour chaque municipal, en sus d’une rallonge de 4000 francs pour le vice-président du collège.

Le poids des dicastères

Ce qui fait partie des frais «choisis» ou inhérents à la spécificité du dicastère passe par contre par des notes de frais. La municipale de la Police et des Pompiers, qui siège aux instances régionales, Valérie Jaggi-Wepf (PLR), doit ainsi passer en note et en factures l’équivalent de 4549 kilomètres en véhicule. «Je vais régulièrement à Savatan, assez difficile d’accès en transports publics, aux remises de brevets, aux quatre coins du canton pour la Conférence des directeurs des polices municipales, et il n’y a pas de véhicule de fonction pour ça», souligne l’élue. En termes de choix, il y a aussi les représentations où un municipal accepte une invitation. «On considère comme un soutien de payer sa part au souper d’Yverdon-Sport, ou comme un choix d’offrir une assiette à quelqu’un à midi», poursuit le syndic-député.

Quant aux cadeaux et autres avantages, l’Exécutif s’en tient au refus de tout ce qui dépasse la valeur du panier garni, assurent les édiles. «J’ai par exemple accepté une bouteille de vodka apportée par une délégation polonaise en visite aux Services des énergies, illustre Pierre Dessemontet (PS). Mais soulignons que nous ne sommes pas exposés ou face à des milieux d’affaires spécifiques à la place genevoise.» Tout de même, le milieu des Énergies? «Nous avons quitté les conseils d’administration qui ne nous concernent pas directement.»

La Ville ne rembourse normalement pas les taxis. Et les frais publiés illustrent finalement l’activité de représentation des élus en charge de la promotion ou du tourisme. Reste une ombre au tableau, que le conseiller communal socialiste Stéphane Balet veut éclaircir en plénum. «On développe les associations intercommunales, mais on voit que c’est une manière de garder des jetons, un peu un salaire supplémentaire qui nous échappe.»

Dans ces conseils d’administration, citons la STRID (déchetterie intercommunale) qui rapporte 10'450 fr. à Marc-André Burkhard (PLR). Le Grand Hôtel des Bains et les Bains thermaux, aujourd’hui liquidés, ont rapporté 24'500 fr. en 2016 à Gloria Capt (PLR). Un municipal rose-vert devait alors également y siéger au même titre, souligne la Ville. Normal? Ne faudrait-il pas reverser ces jetons et indemnités au ménage communal?

Pour plus de clarté

«La question s’est déjà posée et c’est le Conseil communal qui en a décidé ainsi en 2009, rappelle le syndic. On peut refaire le débat. Mais actuellement on parle de séances qui peuvent avoir lieu à 6h30 du matin ou tard le soir, en dehors des heures de travail. C’est un gros investissement.» Le collège municipal s’engage pour l’heure à réexaminer la répartition des représentations en cas de demande d’un de ses membres. Pour une meilleure vision, une systématique sera mise en place pour faire transiter ces jetons par la caisse communale avant ristourne à l’édile.

Une question reste toutefois ouverte: celle qui concerne les indemnités reversées par les élus à leur parti. Là, les données manquent encore pour savoir qui gagne exactement quoi au final, et pas seulement à Yverdon.

Créé: 15.02.2019, 06h58

Articles en relation

Yverdon va aussi examiner les voyages de ses élus

Politique Après Genève et Lausanne, le débat sur les frais, forfaits, voyages et cadeaux auxquels ont droit les municipaux gagne la deuxième ville du canton de Vaud. Une étude interne va être menée. Plus...

Manuel Tornare: «Ces dépenses sont légitimes et elles ont été légitimées»

Notes de frais L’ancien maire socialiste s’explique sur les frais élevés qui lui sont imputés. Le conseiller national est indigné. Plus...

Frais et voyages: Lausanne joue la grande transparence

Politique La Ville publie la liste de ses voyages et leurs coûts, se dote d'une directive sur les cadeaux et dévoile ses notes de frais. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.