L’EMS de Chamblon déménage à Yverdon

SoinsLes 23 pensionnaires des Tourelles seront déplacés sur le nouveau pôle gériatrique de Bellevue.

Sur la colline de Bellevue, le nouvel EMS sera construit juste à côté de la résidence Agate.

Sur la colline de Bellevue, le nouvel EMS sera construit juste à côté de la résidence Agate. Image: Vanessa Cardoso

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un bâtiment qui ne correspond plus aux normes, des escaliers vieillissants et une infrastructure rendant difficile le travail des soignants. L’EMS de Chamblon, Les Tourelles, placé sur le site du Centre de traitement et de réadaptation des Etablissements hospitaliers du Nord vaudois (EHNV), cumule les tares.

«L’ECA nous avait donné jusqu’à 2018 pour trouver une solution», commente Jean-François Cardis, directeur des EHNV. En février 2017, Les Tourelles fermeront donc leurs portes. Les 23 pensionnaires ainsi que l’ensemble du personnel soignant seront transférés dans le nouvel EMS de 56 lits construit sur le site de Bellevue, à Yverdon.

Les 33 lits restants sont destinés aux résidents de l’EMS yverdonnois de Mont-Riant, qui déménageront également en février prochain, avec leur personnel soignant. L’EMS dont le chantier doit se terminer en décembre, sera érigé juste à côté de la Résidence Agate. Ce bâtiment, inauguré l’été dernier, abrite 36 appartements protégés et des colocations, une pour seniors et une pour étudiants.

Au cœur de ce futur pôle gériatrique, les 56 pensionnaires du nouvel EMS bénéficieront tous d’une chambre individuelle dotée de sanitaires. Cela sans hausse majeure de coût. La facture risque même d’être moins salée pour les résidents de Chamblon. «Le prix à la journée est actuellement très élevé (189 fr. 70), car ils sont hébergés sur un site hospitalier, ce qui ne sera plus le cas», relève Claire Perrenoud, chargée de mandat pour la Fondation Saphir.

Parallèlement au déménagement, la fondation reprendra les rênes de l’EMS Les Tourelles, jusqu’alors géré par les EHNV. Une transmission des pouvoirs qui s’inscrit dans la stratégie 2015-2020 de l’institution hospitalière. Les EHNV souhaitent peu à peu céder l’exploitation de leurs EMS et Centres d’accueil temporaire à des partenaires régionaux. «L’hébergement est un secteur d’activité à part entière et nous voulons nous concentrer sur l’activité qu’on maîtrise parfaitement, c’est-à-dire le secteur hospitalier, des soins et de la réadaptation», souligne André Perret, président des EHNV.

Ainsi, la Fondation Saphir reprendra la gestion des Centres d’accueil temporaire d’Orbe et de Chamblon. Ce dernier, qui reçoit en moyenne dix à quinze personnes par jour, sera aussi déplacé sur le site de Bellevue. A terme, Chamblon n’accueillera plus aucune structure de soins. Car d’ici à 2025, son Centre de traitement et de réadaptation doit être regroupé avec celui d’Orbe, sur un nouveau site dans cette dernière commune. Les discussions concernant la future affectation du site chamblonnois sont toujours en cours. (24 heures)

Créé: 30.03.2016, 21h10

Articles en relation

Le plan des EHNV pour décourager les cliniques

Santé Les hôpitaux du Nord vaudois ont publié leur stratégie 2020, qui vise l’efficience. L’enjeu: occuper le terrain face aux concurrents privés. Plus...

A Yverdon, la Fondation Saphir ouvre l’habitat adapté de demain

Nord vaudois La résidence Agate est inaugurée ce mercredi. Elle est la clé de voûte du futur pôle gériatrique des hauts de la ville. Plus...

L’habitat adapté du futur sort de terre à Bellevue

Yverdon-les-Bains Un gros projet alliant entre autres 36 appartements protégés et un EMS prend forme sur la colline qui surplombe la ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.