Essert-Pittet lutte contre une antenne

TéléphonieLe Tribunal cantonal a forcé le village à octroyer le permis de construire d’une nouvelle installation destinée à Sunrise et Salt. La Commune veut faire recours.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commune d’Essert-Pittet et ses 164 habitants font office de petit village gaulois dans le combat qui l’oppose à Sunrise et à Salt. Et elle vient de subir un cuisant revers. Dans un arrêt du 18 avril, la Cour de droit administratif et public oblige les autorités à accorder aux deux opérateurs le permis de construire d’une nouvelle station de base de téléphonie mobile, d’une hauteur de 25 mètres, sur un terrain privé à l’extrémité nord du village. Un permis que la Municipalité avait refusé en raison des 46 oppositions déposées lors de la mise à l’enquête, principalement dues au fait que la localité compte déjà une antenne de 16 mètres, exploitée par Swisscom, qui accepte de la partager avec Sunrise et Salt.

«Quasi tout le village est contre ce projet et les citoyens nous ont demandé de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter qu’il se réalise»

«Il y a quelques années, les trois opérateurs avaient d’ailleurs approuvé cette solution. Car cela est tout à fait réalisable techniquement, moyennant quelques aménagements, dont l’allongement du mât. Nous ne voyons donc pas l’utilité d’une nouvelle installation, qui plus est à l’intérieur du village et à moins de 150 mètres d’une école», constate Dominique Vidmer, syndic d’Essert-Pittet. Autant d’arguments balayés par le Tribunal. L’installation prévue étant située dans une zone à bâtir, elle «ne saurait être refusée au motif qu’elle ne correspond pas à un réel besoin». Et elle ne nécessite pas de coordination entre les opérateurs, puisqu’elle se situe à plus de 100 mètres de l’antenne existante. Quant aux rayonnements non ionisants, en dessous du seuil limite ils ne présentent pas de danger pour les élèves. Le critère esthétique n’a également pas été retenu. Condamnée à payer 3000 francs de frais de justice et 2500 francs de dépens à Sunrise, la Commune compte pourtant continuer son combat. «Quasi tout le village est contre ce projet et les citoyens nous ont demandé de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter qu’il se réalise. Nous allons donc faire recours au Tribunal fédéral. Mais notre but reste de trouver un compromis avec les opérateurs. Nous sommes prêts à négocier», conclut Dominique Vidmer.

Créé: 10.05.2016, 22h36

Articles en relation

Montée au front contre les antennes mobiles

Santé Des médecins s’inquiètent de propositions au parlement pour rendre plus puissantes les installations de téléphonie mobile. Plus...

Swisscom fait plier la Commune de Montreux

Téléphonie mobile Rien ne justifie, aux yeux du Tribunal cantonal, le refus d’une nouvelle antenne sur un immeuble qui fait tache car proche du quartier ancien des Planches et du Chêne Plus...

Levée de boucliers contre une antenne à Brent

Montreux La mise à l’enquête du projet d'antenne de téléphonie mobile a suscité 140 oppositions, dont celles des Verts de Montreux et de la Société villageoise Plus...

Les opérateurs peinent à installer leurs antennes à La Côte

Téléphonie Les exécutifs sont plusieurs à bouder les opérateurs de téléphonie qui souhaitent implanter de nouvelles antennes dans la région Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.