Estavayer pense à ses villages pour les écoles

MuristUn crédit d’investissement de 6,6 millions de francs est sollicité, notamment pour construire une salle de gymnastique.

Avec ce projet, une salle de gymnastique sera adossée à l'école de Murist.

Avec ce projet, une salle de gymnastique sera adossée à l'école de Murist. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après avoir sollicité un crédit d’investissement de 20 millions de francs pour de nouvelles infrastructures scolaires du côté du Sacré-Cœur en novembre dernier, la commune fusionnée d’Estavayer pense aussi au futur de ses écoles dans les villages. Le 26 février prochain, le Conseil général devra se prononcer sur un crédit de 6,6 millions de francs pour développer les infrastructures scolaires de Murist. Il s’agit notamment d’aménager une halle de sport, mais aussi une nouvelle salle de classe, un local pour l’accueil extrascolaire et une bibliothèque.

«Actuellement, les cours d’éducation physique ont lieu à Chavannes-le-Chêne, où les infrastructures ne sont pas complètement compatibles avec les objectifs du Plan d’études romand», note le Conseil communal dans son message. Outre leur déplacement dans le canton de Vaud, certains élèves utilisent aussi la salle de Lully, dont les disponibilités sont limitées. Ainsi, l’ancienne Commune de Murist avait relancé un projet de construction d’une salle de gymnastique en 2015.

Suite à la fusion, le dossier a été terminé par la nouvelle Commune d’Estavayer. Il tient notamment compte d’une augmentation potentielle d’environ vingt enfants provenant des localités vaudoises voisines. Pour rappel, les communes de Champtauroz et de Treytorrens verraient d’un bon œil le déplacement de leurs élèves vers Murist plutôt que vers Granges-près-Marnand. Le projet a donc été adapté en conséquence.

En cas d’aval du Législatif, outre la salle de gymnastique, le futur bâtiment proposera ainsi neuf salles de classe, dont deux pour les enfantines, une pour l’appui et une pour les activités créatrices textiles. Avec l’installation d’un ascenseur, l’édifice sera également adapté aux personnes à mobilité réduite. Enfin, une bibliothèque et un accueil extrascolaire pour 20 enfants, soit 15% des effectifs de l’école, compléteront les infrastructures.

«Si tout va bien, la nouvelle infrastructure devrait être prête pour la rentrée 2020», indique le syndic, André Losey. Le dossier est ainsi déjà soumis à l’enquête publique, la Commune ayant pris soin d’intégrer la crainte de nuisances sonores engendrées par le trafic vers la salle de gymnastique. En effet, lors d’une première enquête en 2016, certains voisins avaient fait part de leurs inquiétudes à ce sujet. (24 heures)

Créé: 12.02.2018, 17h24

Articles en relation

Le futur scolaire d’Estavayer se dessine au Sacré-Cœur

Urbanisme Le Conseil communal demande 20,7 millions pour la réalisation d’un nouveau bâtiment destiné à abriter 19 salles de classe. Plus...

Les élèves devront patienter avant de changer de canton

Les enfants de Champtauroz et Treytorrens seront peut-être scolarisés à Murist (FR). Mais pas avant 2019. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...