Passer au contenu principal

Estavayer peut envisager la réalisation du centre sportif dont elle rêve

Le crédit accordé mardi par le conseil général ne fait pas forcément les affaires du football-club. Le renouvellement de ses terrains devra patienter.

Situées en bas de la ville, les installations du foot doivent être refaites depuis plusieurs années.
Situées en bas de la ville, les installations du foot doivent être refaites depuis plusieurs années.
GOOGLE STREET VIEW - DR

Parmi le nombreux public venu assister à la séance du conseil général d’Estavayer mardi soir, plusieurs personnes en survêtement jaune et noir. Tous membres du football-club local, ils étaient là pour assister aux délibérations concernant l’achat pour 6,1 millions de terrains sur lesquels la Ville entend réaliser un centre sportif.

Actuellement en zone agricole, les cinq parcelles totalisant 145'000 m2 devront être colloquées en zone à bâtir pour accueillir cette infrastructure dont Estavayer rêve depuis des années. Mais l’opération peut prendre du temps. Et le FC en a marre d’attendre. «Le centre sportif doit se faire. Mais pour nous, le projet tombe au mauvais moment. Le conseil parle de cinq à dix ans pour le réaliser, il ne faut pas se leurrer, ce sera dix à quinze ans», soupire Samuel Terrapon, vice-président du club, au terme de la séance. En fin d’année dernière, le même conseil avait libéré 7 millions pour remettre à neuf les infrastructures footballistiques d’Estavayer. L’opportunité offerte à la Ville de pouvoir enfin réaliser un centre sportif en haut de la localité aura pour effet de mettre ce projet en stand-by. «Nous y verrons plus clair quand nous aurons établi un calendrier, mais on pourrait envisager de réaliser des infrastructures provisoires pour le foot dans l’attente de la réalisation du centre sportif», a souligné le conseiller communal en charge du dossier, Eric Chassot.

Il n’empêche qu’avec son statut de quatrième ville du canton de Fribourg, Estavayer tient à disposer d’un centre sportif d’envergure régionale. Les conseillers généraux l’ont bien compris: c’est à l’unanimité, après de longs échanges, qu’ils ont validé le crédit demandé mardi. «Il ne faut pas oublier que le FC Estavayer-le-Lac attend depuis des décennies, je demande donc au Conseil communal de procéder sans attendre au renouvellement des sanitaires, de la buvette, ainsi que du système d’arrosage et des projecteurs», avait ainsi précisé avant le vote le conseiller PDC Beat Scheibli. Des propos qui corroborent ceux de Samuel Terrapon: «C’est le minimum qu’il nous faut pour tenir un moment, mais pas dix ans de plus.»

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.