Estavayer renoue pour un week-end avec son passé médiéval

FêteLe château de Chenaux sera le théâtre de la 3e édition d’Estavayer 1470.

Le château staviacois prête ses vieilles pierres à la manifestation pour la troisième fois, après 2013 et 2015.

Le château staviacois prête ses vieilles pierres à la manifestation pour la troisième fois, après 2013 et 2015. Image: GOOGLE STREET VIEW - DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Moyen Age n’était pas la période sombre, violente et sale qu’on veut bien faire croire. Que nenni, s’exclament même les organisateurs de 3e édition de la Fête médiévale d’Estavayer-le-Lac. La manifestation biennale déroulera ses atours et tendra ses calicots au château de Chenaux et à ses abords dans deux semaines. «Le niveau de vie et l’équilibre sanitaire étaient bien meilleurs au XVe siècle qu’aux XVIe et XVIIe», affirme sans détour Guillaume Jallon, membre du comité d’organisation et de la Compagnie de la Rose. Cette troupe médiévale qu’il préside est l’une des quatre sur lesquelles les portes du temps s’ouvriront les 22, 23 et 24 septembre prochains.

Avec les Français de Gens d’Ordonnance, de l’Ost du Dauphin, notamment, ils seront cent vingt à revêtir des costumes d’époque pour que le retour vers le temps où Humbert de Savoie, dit le Bâtard, régnait sur ces terres soit le plus réaliste possible. «Grâce à la participation d’historiens et d’archéologues, la fête que nous proposons sera au plus proche de la réalité. A l’intérieur du château, il n’y aura pas d’anachronisme», promet Guillaume Jallon.

Dans le décor grandeur nature qu’offre le château de Chenaux se côtoieront donc des militaires (chevaliers en armure complète, artilleurs avec une bombarde) et des artisans (tourneurs sur bois, tailleurs de pierre, maîtres calligraphes), ainsi que des ménestrels et des troubadours, bien sûr. «Nous espérons que les visiteurs repartiront en ayant appris des choses nouvelles sur cette époque.» Ce sera à coup sûr le cas des élèves staviacois, qui pourront découvrir Estavayer 1'470 en primeur le vendredi, avant que cette 3e édition ouvre ses portes en fin de journée à un public espéré aux environs de 5'000 personnes . (24 heures)

Créé: 09.09.2017, 14h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Le géant de l'or noir basé à Genève se fournit auprès d'une entreprise dont les droits de forage ont été obtenus par un homme, aujourd'hui sous enquête pour corruption.
(Image: Bénédicte) Plus...