Passer au contenu principal

L’étrangleur d’Yverdon renonce à faire appel «pour son enfant»

En janvier 2017, un homme tuait sa compagne et abandonnait leur bébé. Il contestait sa condamnation à 25 ans de prison.

Le tueur lors de son procès en mars 2019, à Besançon.
Le tueur lors de son procès en mars 2019, à Besançon.
B.P.

L’affaire avait suscité beaucoup d’émotion à Yverdon. Un dimanche soir de janvier 2017, Aurélien*, un Français alors âgé de 35 ans, étranglait mortellement sa compagne, une Vaudoise âgée de 30 ans, dans l’appartement du couple, à l’avenue Haldimand. Avant d’abandonner leur bébé de 7 mois sur les lieux du drame dans sa fuite vers son pays natal.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.