L’ex-centre de Novartis pourrait fermer à Saint-Aubin

BroyeRacheté l’an dernier par Elanco, le centre de recherche animale devrait fermer à Saint-Aubin. Quelque 80 postes pourraient disparaître, dont une quinzaine de gens vivant dans la région.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La société Elanco a annoncé mercredi qu’elle allait restructurer ses sites de recherches et développement en Suisse. Cette réforme passera par le regroupement de certaines compétences clés sur son site de Bâle et la fermeture des installations de Saint-Aubin. Dans la Broye fribourgeoise, quelque 80 postes pourraient disparaître, dont une quinzaine de gens vivant dans la région de Saint-Aubin. Michel Marchand, le syndic de ce village a appris la nouvelle par la presse dans la journée.

«Nous n’avons pas été informé officiellement par Elanco. Je ne peux pas dire grand-chose, si ce n’est que ce n’est pas une bonne nouvelle. Nous sommes étonnés et déçus» dit-il. La firme Elanco (société-fille du géant américain Eli Lilly) avait racheté l’année dernière le centre de recherches de Novartis Santé Animale à St-Aubin. Dans un communiqué, Elanco précise qu’elle a l’intention de proposer à plusieurs employés un transfert à Bâle. La société a également mis au point un plan social et lancé des procédures de consultation avec le personnel.

Créé: 22.10.2015, 13h03

Articles en relation

Elanco ferme son site de St-Aubin

Pharma Environ 80 emplois sont menacés après la décision de l'entreprise américaine de quitter la Broye fribourgeoise. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.