L’Exécutif du Chenit n’est pas favorable à une fusion

PolitiqueLa Municipalité souhaite que les trois communes combières continuent de trouver des synergies avant d’envisager une union.

Si elles fusionnaient, les trois communes de la vallée de Joux n'en formeraient plus qu'une, de plus de 6000 habitants.

Si elles fusionnaient, les trois communes de la vallée de Joux n'en formeraient plus qu'une, de plus de 6000 habitants. Image: JEAN-PAUL GUINNARD - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une seule commune à la Vallée: ça ne semble pas pour demain. Après un premier projet de fusion entre Le Chenit, Le Lieu et L’Abbaye, avorté en 2012 suite au refus de cette dernière, le conseiller Stéphane Reymond a relancé le débat au Chenit l’an passé via une motion demandant que la possibilité soit réétudiée.

L’organe délibérant se prononcera en octobre, mais la Municipalité a émis un préavis négatif et n’entend pas confier de mandat externe pour se pencher sur la question. Elle estime qu’il est «prématuré d’imaginer un rapprochement institutionnel plus conséquent» qu’aujourd’hui.

Vers une fusion ultérieure?

Elle ne ferme en revanche pas définitivement la porte à une fusion ultérieure. Mais le pourrait-elle, de toute manière? L’Exécutif estime que les efforts avec les deux autres communes doivent se poursuivre, pour exploiter toutes les synergies possibles. Soulignant que «la plupart des entités intercommunales existantes (ndlr: il y en a 25, de différentes formes juridiques) fonctionnent à satisfaction», la Municipalité entend «poursuivre les travaux dans cette optique avant d’envisager une fusion à long terme», explique-t-elle dans un préavis. Des discussions sont du reste en cours au sujet de la gestion de l’eau. Il est aussi envisagé que le bureau technique du Chenit traite les dossiers du Lieu et de L’Abbaye.

Nombreux inconvénients

L’automne dernier, les trois municipalités se sont réunies, en présence d’une représentante d’un bureau spécialisé dans les fusions. Le Chenit a retenu un seul avantage à l’union: l’importante économie d’argent public qui serait réalisée par l’optimisation du nombre d’élus et d’employés communaux. Les risques et inconvénients sont plus nombreux. Le Chenit craint qu’une commune unique ne fasse tomber le statut de sous-arrondissement électoral à la Vallée et que les services perdent en proximité pour les citoyens.

La même motion a été déposée au Lieu et à L’Abbaye. «Dans les deux cas de figure, il y a à perdre et à gagner. En principe, on devrait donner notre réponse en décembre», relève Christophe Bifrare, syndic de L’Abbaye. Il en va de même au Lieu. (24 heures)

Créé: 31.08.2018, 20h06

Articles en relation

Recouvert de bois local, l'Hôtel de Ville attend la fusion

Le Chenit La Commune du Chenit, à la Vallée, refait son Hôtel de Ville pour un montant de plus de 3 millions de francs. Un vaste chantier qui vise à valoriser le bois de la région, mais aussi à anticiper une éventuelle fusion. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...