Explosion d'Yverdon: le procureur requiert des jours-amendes avec sursis

ProcèsPrès de six ans après le drame, le ministère public n'a pas requis de prison ferme dans le procès des trois cadres du Service des énergies de la Ville.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En octobre 2011 une maman et sa fillette de 5 ans ont perdu la vie dans une explosion de gaz naturel qui a éventré un immeuble de la rue de Neuchâtel à Yverdon.

L'accident est survenu après la manipulation d'une vanne de branchement lors d'un contrôle de routine pour un immeuble. Le bâtiment était considéré comme «hors gaz» mais dont les tuyaux aboutissant dans les appartements avaient perdu leur bouchon.

Après six ans d'enquête, l'accusation s'est portée uniquement sur trois cadres contre qui sont requis des jours-amendes avec sursis pour homicide par négligence et explosion par négligence. Le défense, de son côté, plaide un acquittement général.

Développement suit. (24 heures)

Créé: 17.05.2017, 17h13

Dossiers

Articles en relation

Une explosion mortelle qui soulève bien des questions

Procès Près de six ans après le drame, le procès en correctionnelle de trois cadres du Service des énergies d’Yverdon (SEY) s’est ouvert lundi à la salle d’audience cantonale à Renens dans un climat très tendu. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La caisse maladie demande aux thérapeutes de revoir leurs tarifs à la baisse «pour correspondre aux conditions du marché». Si tel n'est pas le cas, leurs prestations ne seront pas remboursées. Paru le 23 août.
Plus...