Passer au contenu principal

La famille qui terrorise ses voisins fait de la résistance

Un ménage de huit personnes qui a déjà dévasté son dernier logement refuse de quitter sa maison malgré les plaintes du voisinage.

De véhicules sont réparés dans le jardin de la famille, ce qui dérange certains voisins.
De véhicules sont réparés dans le jardin de la famille, ce qui dérange certains voisins.
ARTHUR PENDRAGON

«J’ai repris le dossier de la famille terrible de Grandson en décembre, et les plaintes du voisinage sont incessantes, soupire un employé d’une gérance immobilière du Nord vaudois qui souhaite rester anonyme. Le loyer n’est plus payé depuis cinq mois. Cette fois, ce n’est plus possible. La procédure d’expulsion est sur le point d’être achevée.» L’ambiance délétère qui règne dans un quartier résidentiel de Grandson, à deux pas du lac de Neuchâtel, ne date pas d’hier. Il y a un an, des habitants criaient déjà leur colère dans nos colonnes en pointant du doigt le ménage de huit personnes – dont deux enfants mineurs – alors fraîchement installé: «On n’en peut plus de se faire agresser et insulter à chaque fois qu’on passe devant chez eux. Et les autorités ne font rien!» «C’est le monstre chenit dans le jardin et ils brûlent presque quotidiennement des choses dedans. Il y a plein d’épaves de véhicules!»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.