La ferme pourrait avoir brûlé à cause de fusées

Fétigny (FR)Deux des quatre ados auditionnés par la Police ont reconnu avoir manipulé des engins pyrotechniques autour du bâtiment.

Quand les pompiers sont arrivés sur place, la ferme était déjà totalement embrasée.

Quand les pompiers sont arrivés sur place, la ferme était déjà totalement embrasée. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’incendie de la ferme de Fétigny (FR) tôt jeudi matin a certainement été déclenché par la mauvaise manipulation d’engins pyrotechniques. C’est ce qu’annonce la police fribourgeoise dont les premières investigations permettent d’exclure la cause technique comme déclencheur du sinistre.

Dans le cadre de l’enquête, six personnes ont été interpellées, dont quatre adolescents âgés de 14 à 17 ans. Lors des différentes auditions, deux d’entre eux ont déclaré avoir fait usage de pétards et de fusées autour de la ferme et à proximité de matériaux fortement combustibles, quelques heures seulement avant l’incendie, soit la nuit du 1er au 2 août. Une instruction a été ouverte.

Le violent incendie a totalement ravagé le bâtiment. Heureusement sans faire de victimes, les six occupants ayant pu fuir à temps. (24 heures)

Créé: 03.08.2018, 21h24

Articles en relation

Deux fermes entièrement ravagées par les flammes le soir du 1er Août

Incendies Un rural a été entièrement détruit à Suchy. Un autre est aussi parti en fumée à Fétigny (FR). Plus...

Dix-huit mois ferme pour l’incendiaire de Vuary

Payerne L’auteur de deux incendies de fermes en juin 2016 restera encore quelques mois sous les verrous. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 20 septembre 2018.
(Image: Bénédicte) Plus...