Passer au contenu principal

Un film pour fêter les 50 ans de la Quinzaine artistique

La 1re édition du festival de Gil Pidoux a 50 ans. Pierre-André Vuitel en a fait un film, à voir vendredi soir.

En 1985, Jean-Néville Dubuis mettait en scène Till Eulenspiegel pour la Quinzaine artistique.
En 1985, Jean-Néville Dubuis mettait en scène Till Eulenspiegel pour la Quinzaine artistique.
Gilles Simond

Il y a deux ans, Orbe fêtait le demi-siècle de son théâtre, le TJO devenu La Tournelle. Vendredi soir, la cité aux deux poissons peut à nouveau se remémorer son passé culturel en célébrant les 50 ans d’une émanation de ce lieu, la Quinzaine artistique. Pour l’occasion, le réalisateur Pierre-André Vuitel a mis en boîte Gil Pidoux, ou la passion du patrimoine à Orbe, Lausanne et ailleurs, un film qui rend hommage à la tête pensante et cheville ouvrière de cet événement estival sur lequel le rideau est définitivement tombé en 1992.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.