Le film super-8 se décline en festival à Yverdon

CultureSur trois jours, l’Analog Resistance Festival propose à l’Échandole des workshops, des projections, de la musique et un retour sur le mythique format 8 mm.

La première édition du festival yverdonnois se tient du vendredi 6 avril au dimanche 8 avril.

La première édition du festival yverdonnois se tient du vendredi 6 avril au dimanche 8 avril. Image: Analog Resistance Festival

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les caméras Bolex, développées à Sainte-Croix, et les films en format super-8 rappellent inexorablement les souvenirs des vacances en famille durant la seconde moitié des années 1960. Cet esprit a certes influencé Étienne Mutrux, Frédéric Girardet et «PO» Bachmann, les trois cofondateurs de l’Analog Resistance Festival (du vendredi 6 avril au dimanche 8 avril à l’Échandole). Pourtant, leur programmation ne laisse pas vraiment de place aux plages de Rimini immortalisées il y a un demi-siècle ou aux vieux vêtements de laine détrempés par la neige après une bonne journée de ski. C’est tant mieux. Au menu des festivités: workshops, projections, musique et plongeon historique dans le célèbre format de film.

Ce vendredi, le festival yverdonnois s’ouvre avec la présentation d’une sélection de films de l’édition 2017 du festival neuchâtelois Tourné-Monté. S’ensuivra du théâtre d’improvisation mêlé à des projections. Pour clôturer cette première soirée, Hotcha, DJ biennois qui manie des cassettes audio, prendra ses aises, dès 22 h 30, sur des projections de GrandMarquis.

Samedi, les festivités auront des allures locarnaises avec la projection d’une sélection internationale de 15 films en super-8 tournés ces cinq dernières années. Le public devra sélectionner le meilleur. Les deux réalisateurs qui récolteront le plus de suffrages recevront, sorte de Léopard d’or local, une caméra Bolex chacun. Après une nouvelle sélection du festival Tourné-Monté, le groupe berlinois Sound 8 Orchestra enflammera l’après-soirée avec sa musique électronique rétro-futuriste.

Enfin, dimanche, le documentaire d’Anne Crété «La vie filmée au pays des caméras» sera projeté. Le public pourra aussi découvrir les films réalisés lors de l’atelier Dagie Eco Soup – déjà complet –, où les participants développeront leur propre film en super-8 avec de l’absinthe, du jus d’orange, ou encore du café. Pour finir en beauté cette première édition qui en appelle déjà une deuxième, le festival propose trois films inédits, produits par Paillard Bolex dans les années 1960. Alors que les organisateurs espèrent recevoir entre «100 visiteurs et 200 milliards de visiteurs», des billets pour vendredi et samedi sont toujours disponibles à la vente. Dimanche, l’entrée est gratuite.


www.analog-resistance-festival.com (24 heures)

Créé: 05.04.2018, 21h29

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.