Passer au contenu principal

La France voisine s'oppose aux hélices de Bel Coster

Le projet vaudois, érigé sur une crête qui domine la France voisine, fait l'objet de recours au tribunal. La mairie de Jougne, des associations et les riverains n'en veulent pas.

Selon les porteurs du projet de Bel Coster, qui prévoit 9 éoliennes de 210 mètres au sommet des pales, il pourrait alimenter l'équivalent de 22'000 ménages. En Suisse.
Selon les porteurs du projet de Bel Coster, qui prévoit 9 éoliennes de 210 mètres au sommet des pales, il pourrait alimenter l'équivalent de 22'000 ménages. En Suisse.
Alpiq

Les éoliennes vaudoises continuent leur bonhomme de chemin. Alors que le projet Eoljoux, à la Vallée, était examiné jeudi par le Tribunal cantonal, Bel Coster, au-dessus de Ballaigues, Lignerolle et L’Abergement, arrive, lui, au bout du délai pour d’éventuels recours à la même Cour.

Verdict? Le projet de neuf hélices, qui a la particularité de dominer une crête jurassienne particulièrement visible depuis la France riveraine, se heurte visiblement à une sacrée fronde. Côté suisse, les opposants aux hélices ont évidemment déposé des recours. Il y a les Paysage-Libre Vaud et les ONG, parmi lesquelles ASPO/BirdLife: «Ce projet est le plus problématique de tous pour ce qui est de l’alouette lulu, note le directeur romand, François Turrian. Nous avons l’impression que nos arguments n’ont simplement pas été entendus et que la pesée des intérêts est biaisée.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.