La fusion entre Cheyres et Châbles ira aux urnes

BroyeAprès Châbles en décembre, le conseil général de Cheyres a accepté lundi soir le principe d'une union. Les citoyens auront le dernier mot.

Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après la prise de position de l'exécutif de Cheyres (FR) contre la fusion en décembre dernier, l'union avec Châbles semblait compromise, voir carrément fichue pour les plus pessimistes. Lundi soir, c'est pourtant à une très large majorité que les conseillers généraux ont accepté le principe de fusion (à 26 voix pour et 2 contre). «Je suis heureux de ce dénouement, nous avons donné notre avis lors de la séance précédente mais ce n'est pas à nous de décider, a affirmé André Jaccard, le syndic. Le but est d'amener le peuple à se prononcer.»

Les citoyens des deux communes commenceront par donner leur avis le 8 mars prochain sur le système adopté pour le législatif de la future commune fusionnée: assemblée communale comme à Châbles ou conseil général comme à Cheyres. Le comité de pilotage espère pouvoir organiser la votation sur la fusion elle-même en septembre.

Engagées dans le processus de fusion à 10 communes autour d'Estavayer-le-Lac, les deux villages voisins s'en étaient retirés en juin et juillet 2014. Parallèlement à ce projet, Cheyres et Châbles avaient lancé en mars 2014 une étude pour une union à deux. Il faut dire que les deux localités du bord du lac partagent déjà de nombreuses infrastructures, comme les écoles ou le port.

Créé: 03.02.2015, 10h39

Articles en relation

Les habitants de Cheyres payeront moins d’impôts

Broye Le Conseil général a accepté lundi une baisse du taux d’imposition. D’aucuns y voient un mauvais signe pour la fusion avec Châbles. Plus...

La fusion Cheyres-Châbles «pour les nuls»

Broye Le comité de pilotage a présenté mardi soir son rapport en vue du mariage des villages fribourgeois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.